« Pacifique en chanson » donne de la voix

Des artistes aux sons folk, jazz, roots partageront la scène lors de Pacifique en chanson, le 8 avril prochain.

 

Des artistes aux sons folk, jazz, roots partageront la scène lors de Pacifique en chanson, le 8 avril prochain.

Mesdames et messieurs, installez-vous confortablement, le spectacle va bientôt commencer. Une scène, quatre artistes en lice, une semaine de formation et de préparation se concluant par un gala musical peaufiné. Voilà la partition de Pacifique en chanson cette année ! Le Conseil culturel et artistique francophone de la Colombie-Britannique, (CCAFCB), célébrera la chanson francophone de la Colombie-Britannique et du Yukon lors de la soirée du 8 avril à 20 h, au Waterfront Theatre, sur l’île de Granville. Un spectacle aux airs francophones de plus en plus affirmés au Yukon et en C.-B.

Les festivités du 150e anniversaire du Canada ont obligé les organisateurs de Pacifique en chanson à avancer la date du gala pour conserver la salle habituelle, ce qui a un peu bousculé les étapes préparatoires du concours sans en affaiblir la qualité.
Dans leurs cordes

Pacifique en chanson est certes une compétition pouvant déboucher sur une participation à Chant’Ouest, puis pour les finalistes, au Festival international de la chanson de Granby, mais c’est avant tout un élan pour une carrière musicale.

Jean-François Packwood, directeur général du CCAFCB, explique que les artistes viennent chercher « un accompagnement, un regard extérieur sur leur musique tout en sachant ce qu’ils veulent ». Une semaine intensive de formation dont vont profiter Sylvie Painchaud, Mireille Labbé et Aude Ray dont c’est la seconde participation pour chacune, et Mat Côté. Des artistes aux sons folk, jazz, roots, chacun avec une touche personnelle et déjà une expérience de la scène, impatients de présenter leurs pièces musicales.

Des artistes aux sons folk, jazz, roots partageront la scène lors de Pacifique en chanson, le 8 avril prochain.

Des professionnels de l’industrie musicale les encadreront lors d’ateliers musicaux, artistiques, comme le placement de voix, mais aussi techniques comme le développement d’outils de promotion nécessaire à une carrière, entre autres. Anique Granger, marraine de l’édition 2017, leur apportera son expérience, notamment en écriture, ou encore sur les démarches pour contacter les maisons de production. Pour Mireille Labbé, comme pour les trois autres participants, « l’ensemble de l’évènement est une occasion de croissance qui pousse du côté de la musique professionnelle ». Pour Mat Côté, « ça va forcément changer des choses, j’ai le cœur et les yeux grand ouverts, je suis prêt à apprendre ».

Une scène francophone en mouvement

Heureux d’avoir la possibilité de s’exprimer en français par le moyen d’un tel concours en dehors du Québec, les auteurs-compositeurs-interprètes prennent aussi conscience que la musique francophone a de plus en plus sa place à l’ouest du pays. Jean-François Packwood explique que l’intérêt pour la musique francophone grandit : « Les écoles d’immersion sont en croissance fulgurante ici, le bilinguisme est de plus en plus connu et reconnu, les jeunes grandissent avec plusieurs langues, ce qui dynamise ». Le potentiel artistique des jeunes se prépare à la relève. D’ailleurs, le CCAFCB est de plus en plus sollicité pour faire connaître les artistes francophones en milieu anglophone. Le réseau de contacts s’agrandit, les organismes y appartenant seront d’ailleurs invités au gala, en prévision de futurs concerts à programmer.

Contrairement à Internet, où il est facile de se perdre dans la masse, le réseau accélère le développement de carrière. Pacifique en chanson en est une étape pour certains, comme l’indique Aude Ray. « Sur Internet tu peux avoir des chansons, mais il faut avoir de la bonne musique, que ton enregistrement soit de qualité pour être remarquée. Après ma première participation en 2013, j’ai fait des tournées et j’ai rencontré un producteur, j’ai bougé dans l’Ouest, Pacifique en chansona planté une graine, ça m’a donné des ailes. »

Lors de cette soirée, chaque artiste interprétera trois chansons de son répertoire réarrangées pour l’occasion. Tous les quatre ont à cœur d’offrir un beau spectacle, tout en essayant de mettre de côté l’aspect compétitif de la soirée. « Toucher un public qui ne te connaît pas te donne la certitude que tu peux toucher avec tes textes. La vibration dans une salle de spectacle est unique », affirme Sylvie Painchaud. La scène est le lieu où finalement tout se passe. Croiser les regards, partager les émotions. Plus qu’un simple concours, Pacifique en chanson met en lumière les débuts de carrière prometteurs.

Information :

Pacifique en chanson
8 avril 2017, 20 h,
Waterfront Theatre, Granville Island
www.ccafcb.com

 

Parcours d’artistes

Les artistes présents lors de Pacifique en chanson sont en développement de carrière. Certains sortent un album comme Aude Ray (Be my home, album bilingue à venir en mai), ont sorti un cinq titres comme Mat Côté (Vent dans le dos), ou sont en cours d’écriture en vue de la production d’un album et de concerts. Pacifique en chanson est une étape accélératrice de leur carrière et de leurs projets déjà amorcés.

Leave a Reply