Le Festival de la francophonie de Victoria souffle ses vingt bougies

Des spectacles et activités pour toutes les générations. | Photo de Société francophone de Victoria

Nous pouvons le confirmer : la culture francophone brille en Colombie-Britannique. Et non seulement dans la métropole du Pacifique, comme plusieurs se plaisent à le répéter, mais bien évidemment aussi dans la capitale. Preuve à l’appui, le Festival de la francophonie de Victoria fête cette année son 20e anniversaire.

Chapeauté par la septuagénaire Société francophone de Victoria (SFV), ce festival a su évoluer au fil du temps. Non pas en ce qui a trait à sa raison d’être, mais plutôt en ce qui concerne les activités qui composent sa programmation annuelle. Pour le découvrir, il faut faire un tour du côté de Victoria du 25 au 28 mai.

Riche programmation pour ses 20 ans !

C’est maintenant depuis deux décennies que la SFV se démarque par son festival. La présidente du conseil d’administration de l’organisme, madame Pauline Gobeil, dévoile ainsi le secret : « La grande force du Festival de la francophonie de Victoria est d’offrir des activités et des spectacles qui plaisent à toutes les générations ». Bien que les ingrédients du succès soient intimement liés à la programmation, le Festival s’offre des nouveautés pour souligner son anniversaire. « En 2017, nous conservons tous les éléments qui ont fait des 19 dernières éditions des succès, en ajoutant une soirée comédie avec Improtéine, un groupe d’improvisation de la région d’Ottawa. Ce sera une soirée unique, car le spectacle est complètement improvisé et dépend de la participation du public à suggérer des thèmes, des personnages et des catégories », précise Mme Gobeil.

La famille n’est pas en reste puisque la SFV innove en invitant petits et grands à découvrir les animaux marins de la Colombie-Britannique avec la venue de l’Aqua Van de l’Aquarium de Vancouver.

Pour les plus sportifs, un tournoi de hockey cosom se déroulera, avec des parties de hockey réservées aux enfants et aux adultes en alternance afin de permettre à tous de s’amuser.

Les cinéphiles auront également leur moment avec la présentation du film Demain. Projeté en français et en anglais lors du festival, ce film fera voyager le public autour du globe à la recherche de solutions pour contrer les changements climatiques. Pour l’occasion, Manon Gartside, biochimiste, sera sur place afin de répondre aux questions des spectateurs.

« Nous sommes très heureux de présenter ces nouveautés à la communauté et espérons pouvoir continuer de répondre aux intérêts de tous ! », dit fièrement la présidente Pauline Gobeil.

Toujours à l’écoute des festivaliers

Bien que le Festival ait été déplacé du mois de mars au mois de mai depuis l’année dernière, l’événement a évolué au gré des tendances, en harmonie avec les intérêts des festivaliers.
« L’équipe étant toujours à l’écoute de sa communauté, nous avons alterné à travers le temps entre des spectacles de chansons populaires et d’humour, des soupers gourmets et des brunchs de cabane à sucre. Nous avons même installé deux terrains de pétanque au Centennial Square en 2016 ! », souligne la présidente.

Plusieurs artistes de renom se sont produits dans le cadre du Festival au cours des années. Entre autres, grandes pointures québécoises, Gregory Charles, Louis-José Houde et au Bal à l’Huile. Des talents européens également comme Nabila ou Cathy Chabot ont fait partie de la programmation dans le passé.

« La communauté est également enchantée à chaque édition de pouvoir encourager les commerçants et artisans francophones qui présentent leurs produits et créations au marché des artisans au Centennial Square », indique-t-elle.

Et comment se porte aujourd’hui la francophonie à Victoria ?

À cette question, la présidente du conseil d’administration de la SFV soutient que : « En 2017, nous avons la chance d’avoir une francophonie des plus diversifiées, ce qui amène une belle richesse culturelle dans la vie communautaire et lors de nos événements. De plus, beaucoup de francophiles de tous les horizons s’intéressent également à nos événements, ce qui est dû en partie à la grande popularité des programmes d’immersion dans le Grand Victoria. » Il semble que l’organisme bénéficie grandement de ces nouveaux membres puisqu’ils contribuent à la diversité et s’impliquent afin d’assurer la pérennité de celui-là.

Une présence de plus de 75 ans

C’est en 1941 que six Canadiens-Français ont formé une association qu’ils nomment à l’époque : Club des Canadiens-Français de la Colombie-Britannique. Le but était alors de s’efforcer à retrouver les Canadiens-Français de la « Colombie-anglaise » ; les réunir, les grouper, favoriser les rencontres, développer le « culte » de la langue française, et aider les membres, si possible.

En 1957, le club achète la propriété de l’église anglicane de la rue Richmond pour y tenir ses réunions et ses activités. La paroisse Saint-Jean-Baptiste devient alors une gardienne de la langue française. Par la suite, le club loue des locaux à différents endroits de Victoria et finit par s’établir dans ses bureaux sur la rue Yates en 1999.

Au début des années 70, le club change son nom pour refléter son caractère régional et devient le Club Canadiens-Français de Victoria et organise plusieurs activités : chorales, troupe de théâtre, café, comité d’artisanat, cours d’art culinaire, émissions de télévision, comité historique, bulletin d’information, et bien d’autres. En 1982, le club change encore une fois de nom pour devenir la Société francophone de Victoria.

Aujourd’hui, la SFV a pour mission de promouvoir, représenter et défendre la langue française et la culture francophone du Grand Victoria, en regroupant la communauté et en se dotant d’institutions répondant aux besoins et aux intérêts de ses membres. Elle organise toute une gamme d’activités culturelles en plus d’offrir des services à l’emploi.

 

Festival de la francophonie de Victoria

25 au 28 mai

www.francocentre.com

Leave a Reply