Le 24 juin, on célèbre le Québec !

La Saint Jean Baptiste, initialement célébrée au Québec, est désormais fêtée plus largement.

La fête nationale du Québec est célébrée chaque année le 24 juin au Québec, mais aussi ailleurs au Canada et à travers le monde. Cette journée symbolique est soulignée par beaucoup de Québécois, mais aussi par les amoureux de la Belle Province qui en profitent pour se regrouper entre amis ou en famille, lors de festivités organisées en cet honneur. La Source a voulu en savoir davantage sur l’origine de cette fête et vous renseigne sur les évènements à ne pas manquer.

C’est en Europe que l’on retrouve l’origine de cette fête, païenne à l’époque, qui célébrait le solstice d’été. On allumait alors de grands feux qui symbolisaient la lumière et l’entrée dans la nouvelle saison des récoltes. C’est en France que la fête va être associée à saint Jean, surnommé « le baptiste », cousin de Jésus, premier à avoir reconnu puis baptisé le Christ. La célébration va alors prendre une connotation religieuse et devenir la Fête de la Saint-Jean.

C’est 200 ans après la colonisation de la Nouvelle-France, dans les années 1800, que la fête fait son apparition grâce à Ludger Duvernay. Journaliste, il s’associe à d’autres personnages publics francophones de l’époque pour faire de cette journée une célébration annuelle pour le peuple canadien-français. C’est le 24 juin 1834 que l’on retrouve la première date officielle de cet évènement qui avait pris la forme d’un banquet organisé par Duvernay et qui rassemblait de nombreux dignitaires de ce temps. Les habitants de la Belle Province sont encouragés à célébrer chez eux cette journée fortement médiatisée par les journaux de l’époque, qui va prendre de l’envergure au fil du temps pour devenir, en 1925, un jour férié officiel au Québec.

Des célébrations qui évoluent avec le temps

Le feu est le symbole central des festivités depuis la nuit des temps. Le gens se réunissent autour du brasier pour danser, chanter et boire. Cet emblème a d’ailleurs persisté, et c’est autour d’un grand feu d’artifice que les Québécois se regroupent désormais.

Le sens religieux a, quant à lui, disparu. Auparavant, les habitants se rassemblaient devant les églises pour les célébrations de la Saint-Jean, mais le gouvernement des années 70 a voulu tourner la page en la rebaptisant Fête nationale du Québec. À Montréal, on voit dès les années 30 une volonté d’inclure les différentes communautés que l’on retrouve dans la province. Le défilé organisé est alors l’occasion d’inclure diverses cultures voulant, elles aussi, souligner leur fierté pour leur terre d’accueil. Musique, danse, concert restent aujourd’hui des éléments clés du 24 juin auxquels les Québécois et les amoureux du Québec participent massivement.

Cette année prend une envergure spéciale : avec le 150e anniversaire du Canada et le 375e de Montréal, les festivités seront toutes particulières. Le 24 Juin est aussi l’occasion de célébrer la francophonie à travers le Canada et permet de faire connaître le Québec hors de ses frontières.

Que faire le 24 juin ?

La Colombie-Britannique célébrera elle aussi la culture québécoise et la francophonie. À Victoria, c’est au Parc Memorial que la Société francophone de Victoria organise un grand rassemblement pour tous. Au programme, Zumba, chasse au trésor, concerts et un grand feu de joie pour renouer avec l’origine de la fête. Dans la région de Vancouver, c’est à Place Canada que vous pourrez aller vous divertir en français. Dès 10 h, des activités pour toute la famille seront disponibles ainsi qu’une scène qui va voir défiler une multitude d’artistes d’ici et d’ailleurs – ayant pour point commun l’amour du français – tel qu’ILAM.

La Source a rejoint Laura Bouzid de la Société francophone de Maillardville qui nous a décrit les événements organisés pour cette occasion : « C’est une journée très familiale », explique-t-elle. « Jeux pour enfants, concours photo, cadeaux à gagner… et de la tire sur la neige, comme au Québec ! »

Et pour ceux qui souhaitent poursuivre les festivités après 18 h, une soirée musicale est organisée à Coquitlam au « Chez Nous » (détails en fin d’article). « C’est un concert gratuit avec le groupe Podorythmie qui fera danser petits et grands sur des rythmes endiablés » est fière d’annoncer la responsable des communications et du développement communautaire de la société francophone de Maillardville. Alors aucune excuse pour ne pas célébrer le Québec et la francophonie le 24 juin !

La St-Jean à Victoria :
www.francocentre.com

La St-Jean à Vancouver :
www.maillardville.com
www.canadaplace.ca

Leave a Reply