La Maison de la francophonie consulte la communauté pour se redessiner

La Maison de la francophonie | Photo de LaMaison.bc.ca

Lieu de rencontre de la communauté francophone et francophile de la région, la Maison de la francophonie à Vancouver, (MFV), entame sa mue afin de répondre au mieux aux besoins et aux attentes de la communauté. Catherine Tableau, directrice de la Maison, et son équipe, consultent les francophones et les francophiles via un sondage en ligne ouvert jusqu’à la fin du mois de juin. L’objectif est d‘informer sur les futurs projets de la MFV, tout en sollicitant l’implication et l’intérêt de la communauté à ces consultations, un critère de réussite.

Ouverte en 1990, la MFV innove par ce sondage. Puisque le projet est de devenir un véritable centre communautaire francophone, la consultation est indispensable : connaître l’avis des gens sur l’état actuel de la Maison, mais également leurs attentes en matière de services et d’activités culturelles, afin de redéployer la MFV de manière pertinente.

Une ambition pour la francophonie du Grand Vancouver

« Nous prenons le parti de proposer une nouvelle vision de la Maison de la francophonie, plus communautaire », explique Catherine Tableau. Si le premier but affiché est d’informer sur ce redéveloppement, la mise en adéquation des projets avec la perception du public des services, existants et manquants, constitue un point majeur à la mise en place du redéploiement annoncé. Le premier volet du sondage porte sur les services et les équipements actuels. Puis un second aborde les attentes du public, telles que l’accueil, l’aménagement des locaux, la possibilité d’avoir une cuisine communautaire, une salle de projection audiovisuelle, une salle de répétition musicale, une halte-garderie pour la petite enfance, une salle d’expression corporelle, ou encore une salle de conférence.

Les premiers retours sont encourageants pour une communauté difficile à mobiliser, avec déjà plus de 420 réponses. La MFV a voulu ce sondage simple, accessible, rapide et avec la possibilité d’anonymat. Il est d’ailleurs disponible sur le site de la MFV ainsi que sur sa page Facebook. Catherine Tableau qualifie la démarche de la MFV de « gouvernance participative » pour que le projet s’ancre encore mieux dans l’éco-système francophone et municipal. « Nous voulons un centre francophone plus vivant, plus ouvert au public. » En plus des services et activités déjà proposés, la MFV souhaite intégrer de nouveaux aménagements culturels et de loisirs, permettant à la communauté francophone de s’exprimer et de se rassembler plus souvent.

Le choix de redessiner la MFV prendra plusieurs années, mais la consultation en constitue une étape primordiale. C’est une base de réflexion permettant de répondre de manière adéquate aux attentes, le point principal à améliorer étant l’espace disponible au public. « Meilleurs seront les agencements et meilleurs seront les projets et les services offerts », indique Catherine Tableau. En attendant la création de comités, participatifs, pour accompagner ce projet, s’exprimer par ce sondage reste la première pierre à l’édifice.

Pour information :

info@lamaison.bc.ca

Version française:
www.fr.surveymonkey.com/r/FUTUREMFVfr

Version anglaise:
www.fr.surveymonkey.com/r/FUTUREMFVeng

Leave a Reply