« Cap sur le Pacifique » pour fêter le Canada en français !

Photo par Jean-Mathieu Bérubé

Le Canada souffle cette année ses 150 bougies. Étant multiculturel et polyglotte, il peut s’attendre à ce que son anniversaire soit souligné de mille et une façons. D’un bout à l’autre du pays, métropoles, villes et villages soulignent et fêtent cet événement. Vancouver ne fait pas exception et propose une gamme d’activités tant chez les anglophones que chez les francophones, toutes nationalités confondues.

Preuve à l’appui, le Centre culturel francophone de Vancouver prendra lui aussi part aux festivités en présentant un événement unique en son genre Canada 150 : Cap sur le Pacifique, une idée originale de M. Pierre Rivard, directeur général et artistique du Centre culturel francophone de Vancouver.

Canada 150 : Cap sur le Pacifique, c’est le rendez-vous culturel gratuit pour les personnes intéressées par des expériences artistiques et culturelles significatives en langue française. Souhaitant se distinguer des autres célébrations offertes partout en province, le Centre promet toutefois une programmation où l’importance du français et du patrimoine francophone au sein de la zone Asie-Pacifique seront soulignées. Place à une fusion culturelle ayant comme pièce maîtresse, le français.

Un reflet asiatique dans la programmation

Photo par Simane Wenethem

Situé sur la côte du Pacifique, le Vancouver métropolitain a cette particularité d’être lié aux pays de l’Asie, en raison de sa situation géographique et de la forte présence de la communauté asiatique sur son sol. C’est pour cette raison que le Centre souhaite exploiter, dans sa programmation, cette réalité de Vancouver d’être la porte d’entrée canadienne de la zone Pacifique-Asie, tout en mettant en valeur la place qu’a occupée et que pourra occuper la langue française à cet égard. « Nous demeurons sur la côte du Pacifique. Nous avons donc une grande influence artistique et culturelle des pays d’Asie. Nous souhaitons ouvrir nos horizons et démontrer cette influence chez les francophones », mentionne d’entrée de jeu Isabelle Longnus, la productrice exécutive de l’événement et responsable de la programmation.

Pour ce faire, le Centre offre un véritable voyage culturel à la rencontre, notamment, du Vietnam, de la Nouvelle-Calédonie,du Mexique ou encore de la Chine. Des artistes parlant français et habitant des pays voisins de cette région du monde feront donc partie de la programmation. Musique, danse, chanson, lecture-théâtre, cinéma, arts visuels, arts médiatiques, cinéma et arts littéraires : tout y sera lors de ces célébrations qui se dérouleront principalement sur l’Île Granville du 21 au 23 juillet 2017.

Clin d’œil sur les artistes au programme

« Nous sommes au Canada. Nous parlons français, mais en même temps, nous gardons tous nos racines, notre nationalité », ajoute Mme Longnus, expliquant ainsi toute la diversité culturelle qui sera sur scène, qui en fait d’ailleurs l’essence même de Canada 150 : Cap sur le Pacifique. Aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur, plusieurs artistes partageront la scène, notamment : Gypsy Kumbia Orchestra, Huu Bac Quintet, la troupe de danse Wetr, Mamselle Ruiz, Gérald Laroche, Simane Wenethem, Florent Vollant, Le Couleur, Sonido Pesao, etc. Bien d’autres artistes compléteront cette programmation d’une trentaine de spectacles, incluant un volet pour les enfants. Il est à noter qu’un spectacle rassemblant ces artistes sera présenté lors de la dernière journée.

Brin d’histoire : la francophonie bien présente

Il semble que les 150 premières années de l’histoire du Canada soient marquées par des relations avec des pays partenaires de la zone Atlantique, et les anciennes Mères patries. Toutefois, il y a fort à parier que les 150 prochaines années seront composées majoritairement de relations de partenariat entre le Canada et les pays de la zone Asie-Pacifique. Déjà, cette tendance s’affiche avec la récente signature par le Canada et 10 autres pays de la zone Asie-Pacifique du Partenariat transpacifique (PTP). Cette partie du monde, de par son poids imposant et son influence grandissante et considérable, sera un enjeu majeur dans les années à venir pour le développement de la francophonie.

Florent Vallant
Photo par Florent Vallant

La place occupée par le français dans la zone Asie-Pacifique est en partie attribuable à l’histoire coloniale de la France. En ce qui concerne le Canada, dès l’exploration de la Colombie-Britannique, les Canadiens d’expression française ont joué une place primordiale dans l’histoire de la province, et le peuplement de la Côte Pacifique canadienne. Après l’entrée de la Colombie-Britannique dans la confédération canadienne, de recensement en recensement, la population francophone de la province n’a cessé de croître. Depuis les vingt dernières années, cette communauté francophone a connu un développement spectaculaire, avec la création de nombreuses institutions.

On peut d’ores et déjà conclure que les francophones ont joué, jouent et joueront un rôle capital et déterminant dans la création et le développement de la province en tant que porte d’entrée du Canada sur le Pacifique. Voilà ce que propose d’illustrer le Centre francophone de Vancouver avec son Cap sur le Pacifique/Canada Goes Pacific dans le cadre des célébrations du 150e : anniversaire du Canada du 21 au 23 juillet prochains.

 

Programmation complète :
www.lecentreculturel.com

Leave a Reply