Festival du film – VIFF 2017 : décollage imminent !

Photo de VIFF

C’est ce 28 septembre que le 36e Festival international du film de Vancouver (VIFF)
ouvrira ses portes. Cette année encore, le festival proposera jusqu’au 13 octobre une programmation riche avec des films provenant des quatre coins du monde. L’édition 2017 confirme ainsi sa portée internationale avec pour destination : le monde.

Avec une sélection comptant plus de 200 long-métrages, l’édition de cette année promet d’être riche et diversifiée. En effet, les cinq continents sont représentés, permettant aux cinéphiles de voyager sans quitter leur siège. Si l’on ajoute à ça plus de 100 courts-métrages et bien d’autres activités, dont des conférences, les seize jours promettent d’être bien remplis pour les passionnés du 7e art.

Les grandes pointures du cinéma international seront bien sûr présentes. Citons par exemple l’Espagne, les États-Unis et la France, côtoyant des films canadiens, japonais, indiens, ou encore sénégalais. À noter, entre autres, parmi l’immense sélection, le film d’animation polonais Loving Vincent qui dépeint la vie du célèbre artiste Vincent Van Gogh par le biais de ses plus célèbres œuvres en toile de fond. La palme d’or 2017 du Festival de Cannes sera aussi à l’affiche, 2 Square, du réalisateur Ruben Östlund.

Escale française

Les francophiles de Vancouver pourront savourer un éventail de films tournés dans la langue de Molière. En effet, comme chaque année, une section entière, Spotlight on France, est consacrée à des films venus de l’Hexagone. PoChu AuYeung, programmatrice pour le festival, nous en dit plus sur sa sélection : « Cela fait plusieurs années que le festival consacre une large place aux films français », précise la responsable. « Historiquement, les films français sont reconnus internationalement, depuis la nouvelle vague jusqu’aux jeunes réalisateurs d’aujourd’hui », ajoute-t-elle.

D’ailleurs, des réalisateurs « vétérans » comme Agnès Varda ou Arnaud Despléchins seront présents avec, respectivement, Visages village et Les fantômes d’Ismaël, mettant en scène Mathieu Almaric, Charlotte Gainsbourg et Marion Cotillard. « Le public canadien aime les acteurs européens et aime découvrir les productions françaises », souligne Mme AuYeung.

À noter aussi que le film de Robin Campillo, 120 battements par minute, grand succès au box-office, sera à l’affiche du festival. Vainqueur d’un prestigieux prix à Cannes, ce film retrace le combat de l’organisation ACT-UP pendant les années noires du VIH dans les années 1990.

Dans un autre registre, deux films biographiques d’artistes seront aussi sur les écrans : Dalida et Django. En tout, ce sont environ 40 films qui représenteront la France durant les seize jours du festival. « Nous aimons aussi suivre des réalisateurs tout au long de leur carrière », relève PoChu AuYeung avant d’ajouter que : « Ainsi, le cinéaste Laurent Cantet revient cette année avec The workshop (L’atelier) ». Rappelons qu’il s’était fait connaître avec son film Entre les murs, qui avait, à l’époque, eut un grand succès international.

Les documentaires francophones sont aussi représentés avec, notamment, La vallée des loups de Jean-Michel Bertrand qui suit le réalisateur pendant trois ans dans les Alpes françaises à la découverte des loups dans leur habitat naturel.

Affiche de Loving Vincent, de Dorota Kobiela et Hugh Welchman.

D’autres films seront aussi proposés en provenance de pays francophones. « Les réalisateurs québécois Robert Morin, Pascal Plante ou Alain Choquette présenteront leur travail. Nous avons aussi la chance cette année d’avoir des œuvres tunisiennes et sénégalaises », annonce fièrement la programmatrice.

Affiche de Django, d’Étienne Comar.

Diversité dans le fond et dans la forme

Et si vous souhaitez diversifier votre expérience, n’hésitez pas à vous rendre à l’une des soirées spéciales organisées pendant le festival. L’événement Creator Talks vous permet de rencontrer des créateurs qui partagent leur expertise dans le domaine des arts visuels. Ainsi, l’auteur et producteur de la série Bates Motel,
Carlton Cuse, mais aussi les directeurs et cinématographes Jérémy Odeswa et Greg Middleton,
à qui l’on doit la série Game of Thrones, seront présents lors de ces soirées, aux côtés de bien d’autres.

La journée du 6 octobre sera réservée à la réalité virtuelle avec une série d’activités interactives.
Et dans un tout autre registre, la journée du 9 octobre verra une programmation spéciale d’œuvres provenant de YouTube. La musique live aura aussi sa place avec VIFF live, l’occasion d’assister a des expériences immersives alliant son et image.

Alors n’hésitez pas à participer à cette grande fête du cinéma et bon voyage autour du monde !

Pour en savoir plus : www.VIFF.org

Leave a Reply