Adrian Dix devient le ministre responsable du Programme des affaires francophones

Adrian Dix, ministre responsable du Programme des affaires francophones. | Photo par BC NDP, Flickr

Actuellement ministre de la Santé, M. Adrian Dix s’est récemment vu confier une tâche supplémentaire, soit celle de ministre responsable du Programme des affaires francophones. C’est par voie de communiqué que le premier ministre de la province, M. John Horgan, a tenu à annoncer cette nouvelle nomination au sein de son gouvernement.

« J’aimerais féliciter monsieur Dix, qui a accepté d’ajouter cette responsabilité à ses fonctions. M. Dix parle couramment le français, il connaît parfaitement les enjeux qui touchent la communauté francophone diversifiée de la province et il représente les intérêts des écoles de langue française depuis bon nombre d’années : il est donc un candidat exceptionnel et tout désigné pour ce rôle. Cette responsabilité supplémentaire contribuera à mieux servir les citoyens et à favoriser une Colombie-Britannique plus inclusive, plus forte et plus durable », a déclaré le premier ministre Horgan par voie de communiqué.

Avant de siéger comme député, M. Dix était directeur général du chapitre du Yukon et de la Colombie-Britannique de l’organisme Canadian Parents for French. Cet organisme sans but lucratif est un réseau national de bénévoles qui valorise la langue française comme composante intégrale du Canada et est voué à la promotion et à la création d’occasions d’apprentissage du français langue seconde pour les jeunes Canadiens.

« C’est un honneur et un plaisir pour moi de relever ce nouveau défi, a confié le ministre Dix. Les francophones, leur culture, leur langue et leur vigueur en tant qu’entrepreneurs ajoutent au dynamisme de la Colombie-
Britannique. Je suis impatient de contribuer à soutenir la dualité linguistique et la visibilité de la francophonie de notre province. »

Le Programme des affaires francophones, qui relève du Secrétariat aux Affaires intergouvernementales, a comme mandat d’améliorer l’accès à des programmes et à des services en français pour les francophones, les francophiles et les Britanno-colombiens bilingues de la province, afin de favoriser leur participation constante et croissante au renforcement du tissu social, économique et culturel de la Colombie-Britannique.

Le gouvernement de la Colombie-Britannique appuie la dualité linguistique du Canada, qu’il estime être une valeur canadienne fondamentale. Et puisque nous soulignons cette année le 150e anniversaire de la Confédération, il est important de bien démontrer cet engagement.

Comme le ministère de la Santé constitue un ministère d’importance, voyons comment, au cours des prochains mois, le nouveau ministre responsable du Programme des affaires franco-phones apprivoisera ses nouvelles
fonctions et comment il saura tirer son épingle du jeu.

Saviez-vous ?
Rappelons qu’il y a en Colombie-Britannique plus de 70 000 francophones, et plus de 300 000 francophiles. Si on fait exception du Québec, la Colombie-Britannique abrite la quatrième communauté francophone en importance au Canada.

Leave a Reply