« The Making of an Archive » : des photos pour mémoire

Photo par Maiko Tanaka

En initiant The Making of an Archive, l’artiste Jacqueline Hoàng Nguyễn « questionne les formes existantes
d’archivage de l’histoire et les remplace par une trajectoire collective ». Son projet cherche à colliger des images photographiées par les immigrants au Canada et à les numériser pour conserver la mémoire de ces vies issues de la diversité. Participer aux ateliers organisés ce mois-ci par la galerie Grunt, c’est déjà entrer dans l’histoire.

A l’origine du projet de Jacqueline Hoàng Nguyễn, il y a l’album photo de son père, « un photographe amateur qui a pris un grand nombre d’instantanés de sa vie quotidienne d’immigrant vietnamien au Canada dans le milieu des années 70 », se rappelle l’artiste.

Des moments de solidarité et d’activisme. | Photo par Leila Meshgini

Elle découvre également, lors d’une recherche pour son travail Space Fiction and the Archives, que dans les archives canadiennes, il y a très peu de données sur le multiculturalisme. « Le manque de représentation de la vie quotidienne des immigrants dans la narration de son histoire semble paradoxal pour un pays internationalement connu comme l’inventeur du multiculturalisme » s’étonne-t-elle. « Parallèlement, comme la plupart des albums qui prennent la poussière dans les maisons à travers le Canada, les tirages papier des photos que mon père a prises vont disparaître avec le temps ».

C’est pour mettre au premier plan ces images menacées de disparition que l’artiste veut construire une alternative aux archives officielles. « En règle générale, les archives se concentrent sur l’histoire des classes privilégiées de la société. Pour moi, il est important de reconnaître la diversité du pays, ce qui implique regarder l’histoire par en-dessous ».

Enregistrer de la mémoire vive

Le principe de The Making of an Archive est de recueillir des témoignages de l’histoire d’immigrants au Canada par le biais de vieux albums de photos personnelles, de les numériser et d’en créer une archive qui sera conservée à la Galerie Grunt. « Nous recherchons de la documentation sur la vie de tous les jours des minorités visibles immigrées au Canada » explique Vanessa Kwan, commissaire du projet à la galerie.

Des ateliers sont organisés par l’artiste et les membres de la galerie. Les bénévoles y apportent photos, films de 35mm ou négatifs. Les documents sont alors scannés et transformés en fichiers haute résolution. « Nous enregistrons également une courte entrevue des participants à propos des images et de l’histoire de leur famille » complète Vanessa Kwan.

Même si l’idée n’est pas de créer une œuvre numérique que le public pourrait percevoir dans son ensemble, une sélection d’images et d’entrevues réunies durant le projet fera l’objet d’une publication, attendue en juin 2018.

Construire une narration

« Nous pensons que les donateurs sont les mieux placés pour sélectionner les images qui racontent le mieux leur histoire et nous essayons de les aider à construire leur narration » poursuit Vanessa Kwan. « Nous sommes particulièrement intéressés par les moments de solidarité, d’activisme, d’engagement dans la construction sociale, au sein des minorités. Mais nous avons une très large définition de ces moments : préparer un dîner, porter un jeune enfant peut être aussi vital que la protestation dans les rues. » Jacqueline Hong Nguyễn précise qu’en construisant cette structure alternative à partir d’images personnelles, elle « vise à créer une nouvelle archive qui cherche à représenter la fracture de l’idéologie du multiculturalisme ».

Si le but de ce projet est de conserver la mémoire des histoires individuelles qui participent de l’histoire du pays, la démarche n’est évidemment pas celle d’une historienne ou d’une sociologue. Vanessa Kwan note que « ce que permet le projet de Jacqueline, c’est d’ouvrir le champ des possibles autour de la narration de l’histoire pour créer du savoir ». C’est la liberté qu’offre la démarche artistique de Jacqueline Hoàng Nguyễn : raconter les petites histoires qui ont fait la grande.

Ateliers de numérisation :

Le 17 octobre de 12h à 17h au Carnegie Community Centre,
401 Main Street, Vancouver

Les 21 et 22 octobre de 14h à 17h
à la Richmond Art Gallery,
7700 Minoru Gate, Richmond

www.themakingofanarchive.com

Leave a Reply