Quinzaine Culturelle

Une scène de Luk’Luk’I. | Photo de SFU Woodwards

Arts et nouvelles technologies font bon ménage dans cette nouvelle Quinzaine culturelle avec la série de performances The New Media + Sound Arts 2018 à l’Université Emily Carr et l’exposition Corpus à New Westminster, sans oublier la projection du documentaire Geek Girls à la Cinémathèque. Pour les mélomanes, jam de jazz et concert blues-rock sont au rendez-vous au Shadbolt Centre for the Arts et au Railway Club. Il ne vous reste plus qu’à connecter vos yeux à vos oreilles.

Venus Rising

Le 23 janvier

Centre culturel italien
de Vancouver

www.italianculturalcentre.ca

Déesse de l’amour et de la beauté dans l’antiquité romaine, Vénus n’a cessé d’inspirer les artistes au fil des siècles. Sa représentation la plus célèbre se trouve sans doute dans le tableau éponyme de Sandro Botticelli, peintre florentin du XVe siècle. Reproduite à l’infini sur des cartes postales, magazines, panneaux publicitaires, La Naissance de Vénus est entrée dans la culture populaire. Quatorze artistes ont décidé de s’approprier cette icône de l’art, dans le cadre d’une exposition entre hommage et détournement. Vous pourrez découvrir leurs créations gratuitement en allant au vernissage dans la soirée du 23 janvier.

* * *

Luk’Luk’I

Le 25 janvier

Goldcorp Centre for the Arts, Université Simon Fraser, Vancouver

www.sfu.ca/sfuwoodwards/events

Développement et modernisation du tissu urbain, croissance économique liée au tourisme, les Jeux olympiques d’hiver de 2010 ont changé le visage de Vancouver. Qu’en est-il des conditions de vie des habitants les plus marginalisés ? Le réalisateur Métis Wayne Wapeemukwa est allé à la rencontre de ces oubliés dans Luk’Luk’I, prix du meilleur premier film au Festival international du film de Toronto et prix du meilleur film de Colombie-Britannique au Festival international du film de Vancouver en 2017. Entre réalité et fiction, ce long métrage plonge le spectateur dans le quotidien de cinq Vancouvérois à la dérive. Un film social qui donne la parole aux plus démunis.

Le musicien Mike Machado. | Photo de Mick Machado

* * *

Mike Machado Trio

Le 25 janvier

Railway Club, Vancouver.

www.facebook.com/events/932838410225083/

Mike Machado a le blues de Muddy Waters et les riffs de Jimmy Hendrix dans la peau. Chanteur-guitariste de talent, ce jeune natif de Toronto est venu s’installer à Vancouver il y a deux ans. Au contact de la scène musicale locale, il s’est rapidement entouré d’un bassiste et d’un batteur pour redonner vie aux classiques du rythm’n’blues et du rock des années 1970. Un premier LP avec des compositions originales vient d’être enregistré en studio. Vous pourrez découvrir ces nouveaux titres et des reprises enflammées sur la scène du Railway Club. L’ambiance promet d’être électrique.

* * *

Nouveaux médias
et arts sonores

Les 25 et 26 janvier

Université d’Art et Design
Emily Carr, Vancouver.

www.ecuad.ca/calendar

Apprendre à utiliser du code informatique et des logiciels pour créer des effets visuels et sonores est chose commune dans les écoles d’art. Les cours et événements publics proposés à l’Université d’Art et Design Emily Carr s’inscrivent aussi dans cette tendance. Les 25 et 26 janvier vous pourrez assister gratuitement à The New Media + Sound Arts 2018, une série de performances créées par les professeurs et les élèves du département Nouveau Médias et Arts Sonores de l’université. Vous pourrez aussi découvrir les oeuvres expérimentales des artistes Julie Andreyev, Simon Lysander Overstall, Cissie Fu, DB Boyko et le choeur VOICE OVER mind. Un événement ouvert à tous.

* * *

The New Media + Sound Arts 2018 aura lieu les 25 et 26 janvier à l’Université Emily Carr. | Photo d’Emily Carr University of Art and Design

Corpus

Du 26 janvier au 8 avril

New Media Art Gallery,
New Westminster

www.newmediagallery.ca

www.facebook.com/events/179595429303718/

Qu’est-ce qu’être un humain? Avec l’avènement des intelligences artificielles et des appareils connectés, les frontières qui séparent l’homme de la machine deviennent, au fil des ans, de plus en plus floues. C’est du moins le point de vue adopté dans Corpus, une exposition organisée à la New Media Art Gallery du 26 janvier au 8 avril. À la charnière entre l’art et la science, les oeuvres exposées mettent en perspective le corps humain et ses augmentations potentielles par le biais des appareils électroniques et des biotechnologies. Ne manquez pas le vernissage le jeudi 25 janviers pour rencontrer les créateurs de l’exposition.

* * *

Geek Girls

Le 26, 27, 28 et 31 janvier

The Cinematheque, Vancouver

www.thecinematheque.ca

Jeux vidéos, mangas et culture geek ne sont pas l’apanage des garçons. Pourtant, les filles cachent souvent leur identités sur les plateformes de discussion instantanée et de jeux en ligne. Par crainte des cyber attaques de trolls machistes et de harcèlement en ligne, les filles ont plus de mal à affirmer leurs côté geek. La réalisatrice canadienne Gina Hara a décidé de leur rendre justice et d’encourager le développement de communautés féminines avec son documentaire Geek Girls. Vous pourrez le voir pour la première sur grand écran à Vancouver à la Cinémathèque de Vancouver.

* * *

Maux Mystères

www.canalvie.com/emissions/maux-mysteres-1.1861687

Quelle serait votre réaction, si votre médecin vous annonçait : « Je ne sais pas ce que vous avez et encore moins quoi faire pour vous aider ! » Mettant en vedette des francophones bien de chez-nous, chaque épisode racontera la difficile et inexorable quête de ces personnes, atteintes de maladies rares et souvent méconnues de la méde-cine moderne, vers l’obtention d’un diagnostic juste.

Que ce soit cette famille de Mont St-Hilaire, qui se retrouve soudainement à l’article de la mort ou cette jeune almatoise qui, accablée de maux de tête intenables, tombe finalement dans le co-ma, Maux Mystères lève le voile sur ces histoires traumatisantes et pose un regard humain sur la nécessité et surtout sur l’urgence d’obtenir un diagnostic juste, lorsque notre survie en dépend.

Cette série documentaire s’intéresse aux histoires bouleversantes de personnes atteintes de mala-dies rares qui déroutent le corps médical. Une famille à l’article de la mort à cause de leur chat domestique, un lobe d’oreille infecté qui se transforme en paralysie, des douleurs physiques qui mènent à une tentative de suicide : pendant que les médecins tentent de trouver la cause, la pro-pagation de mystérieux maux progresse et cause des dommages souvent irrévocables. Maux Mystères est une incursion dans la vie de patients qui voient leur existence réduite à une quête inexorable et ultime vers le bon diagnostic.

Leave a Reply