La communauté sud-africaine à Vancouver, entre intégration et partage

Vancouver, reconnue pour son multiculturalisme, accueille chaque année un grand nombre d’immigrants. Depuis 2001, ils sont de plus en plus nombreux à venir d’Afrique du Sud : en dix ans, cette communauté a connu une augmentation de près de 16% au Canada. Animée par une volonté d’intégration et de partage, la communauté sud-africaine trouve à Vancouver un lieu particulièrement adapté au processus de réconciliation.

Vancouver réunissait plus de 8 000 Sud-Africains en 2011, soit presque un quart de la population sud-africaine du Canada, et 1% de la population vancouvéroise.

Le racisme et la ségrégation sont présents à Vancouver, mais dans une moindre mesure selon Johannes Nonyane, responsable de l’Association culturelle sud-africaine de Colombie-Britannique. « La plupart du temps, ce n’est rien en comparaison de ce avec quoi nous avons grandi et ce que nous avons vécu pendant l’apartheid », confie-t-il.

Truth and Reconciliation Walk à Vancouver en 2016. | Photo de SACABC

Le gouvernement canadien s’applique d’ailleurs à inclure l’ensemble de la société dans le processus d’intégration des immigrants et des réfugiés. « Cela permet `de combattre la xénophobie en réunissant les nouveaux arrivants et les Canadiens, de promouvoir la diversité et d’avoir le soutien du public pour l’immigration », explique Shannon Ker, conseillère en communications à Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC).

Une volonté d’intégration

Pour faciliter l’intégration des immigrants, des programmes spécifiques tels que les Canada’s Community Connections les mettent en relation avec les communautés d’accueil sur place. Selon Shannon Ker, « cela permet aux immigrants de développer un sentiment d’appartenance et de permettre aux institutions publiques de mieux comprendre les contributions de ces nouveaux arrivants et les défis qu’ils doivent affronter ».

Johannes Nonyane, responsable de l’Association culturelle
sud-africaine de Colombie-Britannique. | Photo de SACABC

La stratégie semble fonctionner pour la communauté sud-africaine, comme le soutient le responsable de l’association culturelle : « La plupart de nos membres, hautement qualifiés, contribuent largement à l’économie
de la Colombie-Britannique et sont reconnaissants d’avoir cette chance d’être au Canada ».

Une communauté solidaire

La communauté sud-africaine à Vancouver est représentée par l’Association culturelle sud-africaine de Colombie-Britannique, « le seul endroit où tous les Sud-Africains ici peuvent vraiment se sentir chez eux », selon Johannes Nonyane.

L’association collabore avec les diplomates sud-africains présents au Canada, et ses membres se voient comme des ambassadeurs de la culture et des valeurs de l’Afrique du Sud, souhaitant les partager au plus grand nombre.

Le partage est particulièrement favorisé à Vancouver, ville multiculturelle, comme le reconnaît M. Nonyane : « La côte Ouest est le meilleur endroit pour notre communauté en cette période de réconciliation ». Cette réconciliation, les Sud-Africains la vivent notamment par le biais d’événements culturels et de leur rôle d’ « ambassadeurs ».

Des partenariats pour favoriser les échanges

Des partenariats locaux d’immigration ont été mis en place par le gouvernement pour coordonner les services pour les nouveaux arrivants à l’échelle locale. Pour réussir cela, Shannon Ker explique qu’il s’agit de « réunir les acteurs importants incluant différents échelons du gouvernement, les acteurs non-
traditionnels comme les employés, les responsables éducatifs ou de santé, les associations professionnelles, culturelles ou religieuses et les communautés concernées pour cibler les besoins de ces nouveaux arrivants et y répondre ».

Concrètement, ces partenariats se concentrent sur des stratégies visant le renforcement des engagements civiques et interculturels au Canada, la création de lieux de travail accueillants et inclusifs ou encore l’amélioration de l’accès aux services par les immigrants. Ce travail est reconnu par Johannes Nonyane :
« La ville de Vancouver et la province de la Colombie-Britannique sont très impliqués dans la promotion du multiculturalisme canadien et d’une société égalitaire ».

C’est également l’une des raisons qui poussent les Sud-Africains à venir s’installer à Vancouver, lieu propice à une bonne intégration au sein de la société canadienne et au partage des valeurs de leur pays.

Leave a Reply