Surrey : une ambition durable planifiée

Célébré pour la première fois le 22 avril 1970 aux États-Unis, le Jour de la Terre est devenu l’événement environnemental le plus populaire de la planète. Depuis 2011, la ville de Surrey passe à l’action annuellement en organisant son Party for the Planet. La 8e édition se déroulera le 14 avril prochain au Surrey Civic Plaza.

Mère nature s’apprête à être célébrée comme il se doit ! Party for the Planet constitue la plus grande célébration environnementale en Colombie-Britannique à l’occasion du Jour de la Terre. Comme le souligne l’organisatrice de l’événement, Preeti Yadav, l’événement a été lancé pour « prendre en charge la sensibilisation et l’éducation du public quant aux enjeux de la durabilité environnementale ».

Accessible à tous les âges et gratuit, le festival offrira une grande variété d’activités et de divertissements tels que la vente annuelle d’arbres et de plantes. À noter : le chanteur-compositeur canadien Sam Roberts sera la tête d’affiche de cette édition 2018.

En outre, la responsable de l’événement souhaite que le public « s’amuse et reparte avec une trousse d’information sur les différentes manières de travailler, de vivre et de se divertir plus durablement tout en réduisant son empreinte environnementale ».

Surrey, ville durable d’ici à 2041

Troisième ville du pays à la croissance urbaine la plus rapide et deuxième plus grande ville de Colombie-Britannique, la communauté de Surrey fait face à des enjeux environnementaux cruciaux. Étendue sur un vaste territoire parsemé de terres pastorales, de rivières et d’espaces urbains, comment œuvre-t-elle pour protéger l’environnement tout en donnant sa place à la nature ?

Party for the Planet : prés de 15 000 visiteurs sont attendus cette année. | Photo de la Ville de Surrey

C’est là que le plan Surrey Vision 2041 entre en jeu. Établi en 2013, il vise à dynamiser et à relier les différents centres urbains en fonction de leurs besoins. Ainsi, la revitalisation s’est d’abord opérée en centre-ville, comme en atteste la construction du Campus de SFU en 2004, de la Bibliothèque municipale en 2011 et de l’hôtel de ville en 2014. Ces innovations catalysent l’interaction sociale entre les résidents.

Consciente des risques de l’urbanisation, la communauté n’a pas perdu de vue ses stratégies pour rester la ville des parcs et préserver son patrimoine naturel. Elle met notamment en œuvre un développement alternatif et technologique pour favoriser une croissance intelligente. La ville a ainsi rédigé une première charte de la durabilité en 2008, actualisée en 2016 et titrée La charte de la durabilité 2.0.

L’écosystème et les infrastructures sont les deux piliers de cette vision pour les quarante prochaines années. Aussi, une stratégie pour la protection de la biodiversité a été définie en 2014, et la ville prévoit la mise en place d’actions décisives : anticipation du changement climatique, préservation de la faune et de la flore, identification par le zonage et acquisition de terrains.

Une scène de la célébration de l’année dernière. | Photo de la Ville de Surrey

Depuis 2008, 75 000 arbres ont été plantés dans les rues de Surrey, 630 km de chemins pédestres et pistes cyclables ont été créés, et le taux de détournement des déchets s’élève à 70%. Le conseiller municipal en charge de l’environnement, Mike Starchuk, énumère les prochains défis : « Des rues dotées de diodes électroluminescentes, la construction de bâtiments biocombustibles par la transformation des déchets organiques en carburant renouvelable, une réduction continue des émissions de gaz à effet de serre pour une bonne qualité de l’air ». Enfin, les promoteurs immobiliers doivent respecter une série d’indicateurs pour le développement durable.

La ville de Surrey se positionne en chef de file sur le continent en matière de pratiques écologiquement durables. Le projet est ambitieux et plus de 4 000 citoyens bénévoles s’engagent quotidiennement pour transformer l’espace en un lieu florissant, vert et inclusif. Le pari sera-t-il relevé ? Réponse dans une quarantaine d’années.

Party for the Planet, le 14 avril, sera suivi par la 21e édition du festival Environnemental Extravaganza qui se déroulera du 22 avril au 8 juin, journée mondiale des océans.

www.surrey.ca/partyfortheplanet

Leave a Reply