Les Parfaits Inconnus libèrent l’artiste qui sommeille en nous

Les Parfaits Inconnus font le show. | Photo des Parfaits Inconnus

Les Parfaits Inconnus, troupe circassienne québécoise, seront de retour à Vancouver du 28 mai au 3 juin prochains. Dans le cadre de la 41e édition du Vancouver International Children’s Festival, ils offriront aux spectateurs onze représentations d’une version revisitée de leur tout premier spectacle, Les Parfaits Inconnus 1. Au programme : musique live, cirque et comédie. Un cocktail de bonne humeur pour ravir petits et grands.

Ils ont joué ce spectacle plus de 350 fois sur quatre continents : Amérique du Nord, Afrique, Asie et Europe. C’est une formule bien rodée que les six membres de la troupe Les Parfaits Inconnus présenteront au festival.

Du cirque, mais pas que

Les Parfaits Inconnus ont plus d’un tour dans leur manche. Sylvain Dubois, membre fondateur et directeur artistique de la troupe, détaille : « Vous remarquerez la polyvalence des artistes dans ce spectacle. La musique est jouée par les artistes qui assurent les performances, on s’échange les instruments. C’est un spectacle de cirque, de musique et de comédie ».

Sur scène, on retrouvera donc six artistes au total, dont les compétences varient : équilibrisme, comédie, acrobaties, instruments divers… De quoi diversifier un spectacle déjà hors du commun. Et, comme l’annonce fièrement Sylvain Dubois, « pour la première fois dans l’histoire de ce spectacle-là, il y aura une femme ». Josianne Levasseur marque donc l’histoire de la troupe avec, notamment, un numéro de tissu aérien.

Entre fun, peps, et inspiration

Pour Sylvain Dubois, le message est simple : « Ayons du plaisir, rigolons ». Katharine Carol, directrice artistique et exécutive du Vancouver International Children’s Festival, voit dans le spectacle de la troupe québécoise une inspiration pour le jeune public : « Il montre aux enfants toutes les choses incroyables qu’on peut faire dans le milieu du cirque. On ne s’ennuie pas une minute, c’est un spectacle fabuleux ».

Un vélo et une clarinette, il en faut peu pour enjouer le public. | Photo des Parfaits Inconnus

Et inspirer les plus jeunes, c’est tout le but du festival, qui a accueilli près de 25 000 visiteurs l’an passé. « On ne survit pas dans la société sans les arts », soutient Katharine Carol. « L’art est partout, (…) il est important de comprendre son rôle dans un contexte plus large ».

Du 28 mai au 3 juin, quatorze artistes et compagnies assureront quelque 91 performances à la rencontre des enfants, de leurs professeurs et de leurs familles. En plus des représentations, les enfants auront l’occasion de participer à des activités et de mettre la main à la pâte. « Ce que les enfants apprennent au festival, souligne Katharine, ils peuvent le ramener chez eux et le reproduire. Les activités sont très interactives ».

Un festival pour tous les âges

Bien que le public cible du festival soit les enfants, Katharine Carol précise que « les adultes sont les bienvenus ». Elle espère même que cet événement familial laissera une trace dans l’esprit des visiteurs : « Nous offrons une série d’arts auxquels parents et enfants peuvent s’essayer. Ce qui, on l’espère, mènera à une conversation sur ce que les enfants ont préféré et ce qu’ils aimeraient continuer à pratiquer dans le futur ».

Ce qui arrange Les Parfaits Inconnus, qui ne jouent pas seulement pour un jeune public. « C’est un spectacle pour les familles, de 2 à 102 ans, assure Sylvain Dubois. C’est vraiment un produit qui plaît autant aux adultes qu’aux enfants ».

Katharine Carol rappelle l’un des bénéfices de pratiquer une activité artistique, peu importe l’âge : « Si nous pouvons accéder à la partie créative de notre cerveau, alors nous sommes capables de voir plus loin. Nous devenons capables de résoudre des problèmes en regardant les choses sous un nouvel angle, plutôt que de nous entêter dans une perception unique ».

Les Parfaits Inconnus, du 28 mai au 3 juin au Vancouver International Children’s Festival

www.childrensfestival.ca

Leave a Reply