La musique francophone à la conquête de l’Ouest

La 29e édition du Festival d’été francophone de Vancouver se tiendra du 14 au 23 juin prochains. Ce sera l’occasion pour le public de la côte du Pacifique d’apprécier les artistes francophones les plus marquants de l’année. Lumière sur la programmation de cette édition 2018.

Chaque été, la ville de Vancouver s’embrase aux rythmes des musiques du monde grâce à de nombreux festivals. Depuis 1990, le Centre culturel francophone organise son événement estival annuel qui constitue l’un des plus grands rendez-vous culturels et musicaux de l’Ouest canadien.

Un festival à « vocation canadienne et contemporaine »

Comme le souligne Pierre Rivard, directeur général et artistique du Centre, le Festival d’été représente « un événement unique et une tradition différente au cœur de Vancouver ». En effet, la 1ère édition s’était déroulée durant une seule journée dans l’étroitesse de la 7e avenue à l’ouest de la ville.

De plus, cette tradition estivale ayant lieu avant la Saint-Jean-Baptiste, elle rassemble des artistes venant des quatre coins du pays avec le but « de soutenir une industrie musicale francophone contemporaine ailleurs qu’au Québec ». Par conséquent, l’événement « fait de la place aux artistes francophones de l’Ouest », et cette diversité se traduit par des déclinaisons et des styles musicaux différents. En outre, le festival « valorise et privilégie le spectacle vivant » afin de fédérer les générations.

Sophie Villeneuve, l’artiste aventurière. | Photo par Louca Mee

Au fil des ans, l’événement est devenu incontournable grâce à la formation de partenariats solides, entraînant ainsi une programmation toujours plus riche et novatrice.

Une programmation prometteuse

Selon le directeur du Centre, le programme de cette année a des « allures de 30e anniversaire » tant celui-ci est relevé. Le bal s’ouvrira les 14 et 15 juin avec deux soirées consacrées aux artistes émergents de l’Ouest.

Le Fransaskois Étienne Fletcher produira un spectacle allant du rock au blues et du folk à la pop. L’artiste du North Shore, Loig Morin, interprétera les titres de son dernier album intitulé La Rivière, opus teinté de pop mélancolique.

Ensuite, le public « embarquera pour le Nord » et vivra une expérience unique en assistant au concert de Sophie Villeneuve, auteure-compositrice-interprète yukonnaise. Elle jouera son tout récent album folk Le Chant du Hibou, qui s’inspire « de sa nouvelle vie dans le Yukon et de ses aventures nordiques ». L’artiste se dit « très heureuse de représenter la francophonie du Nord dans le sud du pays ». Enfin, les jeunes talents de la Colombie-Britannique seront mis en avant avec la vancouvéroise Alisa Blanc et le groupe Concrete Vines.

Les têtes d’affiches Patrice Michaud et Daniel Bélanger rentreront en piste le samedi 16 juin. Patrice Michaud partagera une représentation intime avec le public en interprétant les histoires passionnantes de son dernier opus Almanach. Du reste, son titre Kamikaze a été élu chanson de l’année au Gala de l’ADISQ 2017.

Daniel Bélanger, lui, montera sur scène avec ses musiciens chevronnés pour jouer son album Paloma, un disque voyageur couronné d’honneurs puisqu’il a entre autres raflé le prix JUNO 2018 de l’album francophone de l’année.

Le talentueux artiste vancouvérois Will Stroet présentera trois spectacles bilingues pour la petite enfance, servant à l’éducation francophone de la langue et de la culture.

Initié en 2010, le projet de résidence artistique « musique du monde » alliera la formation vancouvéroise menée par l’inventif clarinettiste François Houle avec le groupe montréalais Ayrad, musique métissée aux rythmes du Moyen Orient et de l’Afrique du Nord.

Après deux jours de répétition, les artistes produiront trois représentations gratuites dans divers lieux de la ville. Ils seront notamment à Radio-Canada le 20 juin et à l’Alliance Française le 21 pour célébrer la Fête de la Musique.

Les auditoires francophone et anglophone ont doublé lors des dernières années. Véritable incubateur musical et créatif, le Festival d’été entraînera son public dans un voyage sonore qui permet d’abolir les barrières linguistiques « ainsi que de partager et de dépasser les cultures »,
conclut Pierre Rivard.

https://www.lecentreculturel.com/en/festival-ete-francophone-de-vancouver

Leave a Reply