Le Chant’Ouest fait escale à Vancouver !

Trésor Otshudi, de la Colombie-Britannique. | Photo par Stéphanie Lamy

Le 20 septembre prochain, la ville de Vancouver accueillera la 29e édition du gala Chant’Ouest. À la fois concours et festival, Chant’Ouest constitue un tremplin musical unique pour les artistes francophones de l’Ouest et du Nord canadiens. Lumières sur les auteurs-compositeurs-interprètes qui se produiront lors de cette édition 2018.

Résultat d’un partenariat entre les organismes culturels de l’Ouest et les stations régionales de Radio-Canada, le gala est le seul concours de la chanson d’expression française qui se déplace annuellement d’une province ou d’un territoire à un autre.

Une aide à l’émergence

Le Conseil culturel et artistique francophone de la Colombie-Britannique (CCAFCB) est le producteur de cette 29e édition. Comme le souligne Léa Tricoire, coordinatrice du projet au CCAFCB, « le gala est la seconde étape d’une chaîne de tremplins ». En effet, le concours réunira les quatre artistes débutants et vainqueurs des différents galas provinciaux de l’Ouest et des Territoires.

En plus d’être un temps d’expériences sur scène, Chant’Ouest permet aux artistes de faire leurs débuts dans le monde de l’industrie musicale. La plateforme offre aux participants quatre jours intenses de formation individuelle encadrée par une équipe professionnelle. Durant ces ateliers, les candidats « seront notamment formés à l’entraînement vocal, à la gestion du stress et à l’interaction avec le public », confie Léa Tricoire.

Lors du Gala de jeudi soir, les artistes interpréteront quatre chansons chacun devant le jury, le public et les diffuseurs francophones du carrefour des arts de la scène Contact Ouest.

À l’issue du concours, les deux lauréats auront la chance de représenter la sonorité de l’Ouest au Festival international de la chanson de Granby en 2019.

L’ambition affirmée des artistes

Les auteurs-compositeurs-interprètes de cette année ont tous été bercés par la musique dès leur plus jeune âge.

Originaire de Saint-Boniface, le groupe Jérémie & The Delicious Hounds interprétera ses chaleureuses chansons au style « Rock Soul, teintées de tournures Funk et de sonorités Reggae » dont les paroles s’inspirent « du thème de l’amour ».

Renelle Ray, de l’Alberta.

Le chanteur Jérémie ajoute que « l’identité musicale du groupe est ce bilinguisme français/anglais qui permet de rapprocher les deux communautés ». Lauréats du concours des Découvertes manitobaines en juillet dernier, ils ont à cœur de représenter leur province et « de profiter de l’événement pour se faire connaître au niveau national ».

La jeune artiste Renelle Ray a grandi à Falher, petite communauté franco-albertaine au nord d’Edmonton. Suite à sa victoire au concours Polyfonik, Renelle souligne que « Chant’Ouest représente un rêve » puisque sa maman avait participé au premier gala de 1990 à Edmonton.

Adepte d’un style folk/country acoustique, elle s’inspire des sentiments du quotidien, des relations aux autres et de sa famille pour composer ses textes. Ainsi, « l’optimisme » est le message principal de ses chansons. Durant ce gala, elle souhaite « apprendre sur elle-même à travers la rencontre des autres artistes et de l’environnement professionnel afin de lancer une carrière en musique francophone ».

Trésor est professeur de musique et le vainqueur du gala provincial Pacifique en chanson (C.-B. et Yukon). L’étudiant en musique classique à l’université Trinity Western à Langley perçoit dans Chant’Ouest « une opportunité de démarrer une nouvelle carrière » qui est la somme de son parcours. Ainsi, il souhaite grandir « en tant qu’artiste de la scène ».

Pour cela, Trésor présentera son « R&B Ndombolo », mélange de R&B, rhythm and blues, gospel, hip-hop et des influences de la chanson française dont Brel et Aznavour.

Ses textes évoquent principalement son parcours de vie ainsi que « l’histoire et l’actualité ».

Originaire du Burundi, Kaya Free est arrivé en Saskatchewan en juin 2017. Il a remporté le gala provincial Nouvelle Scène. Son dernier album intitulé #AGATIKERS rend hommage à sa province d’adoption et aux Fransaskois. Il caractérise son rap « comme un changement positif de mentalités », cherchant dans ses textes « à unir les individus pour bâtir un monde meilleur ». Musicalement, son style de rap s’insère dans diverses instrumentales telles que le Reggae ou les tambours du Burundi. Pour lui, Chant’Ouest constitue « le moment d’évoluer afin de continuer à représenter la franco-
phonie dans le monde ».

Véritables ambassadeurs de la langue d’expression française et d’une chanson francophone de l’Ouest diversifiée, les candidats sont la preuve de « l’existence d’artistes de haute qualité à l’Ouest et au Nord », conclut Léa Tricoire.

 

Le gala Chant’Ouest se déroulera le jeudi 20 septembre à 19 h 30 au Waterfront Theatre à Vancouver.
www.chant-ouest.com

Leave a Reply