Améliorer les services en français pour la population britanno-colombienne

Cette année, la province injectera 250 000 $ dans les services en français offerts en Colombie-Britannique; il s’agit d’un investissement sans précédent qui sera offert chaque année pendant 5 ans. Les fonds serviront à appuyer les projets communautaires mettant les gens au premier plan et offrant des mesures concrètes qui améliorent la vie des Britanno-Colombiens francophones. Il s’agit d’une occasion de favoriser le caractère inclusif et le dynamisme de notre province, et de s’assurer que les gens obtiennent les services dont ils ont besoin, en temps et lieu opportuns.

Dernièrement, j’ai eu le plaisir de me joindre à des représentants d’organismes francophones à Vancouver pour annoncer les détails concernant les projets approuvés cette année. J’ai également été mis au courant du travail incroyable que les professionnels dévoués de nos communautés accomplissent, et j’ai pris connaissance de leur vision d’avenir. Ce fut une journée emballante.

C’est la première fois en Colombie-Britannique qu’un gouvernement provincial met des fonds supplémentaires directement à la disposition de groupes communautaires francophones offrant plusieurs des services sur lesquels compte la population, ce qui constitue un travail d’importance. J’ai été impressionné par la passion et la détermination des nombreux employés avec qui j’ai discuté et qui travaillent sans relâche pour parvenir à l’excellence des services que valorisent les Britanno-Colombiens.

Nous avons collaboré étroitement avec la Fédération des francophones de la Colombie-Britannique (FFCB) pour solliciter des propositions de financement auprès de la communauté francophone, en affirmant chercher une grande idée. Des organismes et des particuliers de partout en Colombie-Britannique ont présenté des soumissions qui, en plus de refléter la créativité et l’esprit novateur de notre province, ont témoigné du besoin réel et pratique de combler les lacunes au niveau des services offerts à notre population francophone. À mon grand bonheur, nous avons trouvé non pas une, mais quatre grandes idées !

Les projets choisis cette année ciblent de grands objectifs : encourager la diversité, offrir un meilleur accès aux soins de santé, soutenir l’apprentissage à la petite enfance et aider les familles à faire face à des problèmes de santé mentale.

Photo par Radio Canada

Nous remettrons 100 000 $ à la Société de développement économique de la Colombie-Britannique. Son projet, Intégration économique des immigrants francophones par l’entrepreneuriat, a pour but de renforcer les capacités professionnelles des immigrants francophones et d’améliorer leur compréhension de la culture professionnelle de la Colombie-Britannique. En développant le caractère inclusif de notre province, en plus de favoriser le succès de nos immigrants francophones, nous ajouterons une dimension intéressante à notre économie.

Une somme de 84 000 $ sera destinée à la création du Centre de santé communautaire bilingue à Vancouver. RésoSanté planifie d’ouvrir la clinique en 2021 pour combler les besoins au chapitre de la prestation de services de santé en Colombie-Britannique, ce qui augmentera l’accessibilité des soins pour la population.

Une somme de 50 000 $ sera investie dans le Sommet sur la transmission de la langue française. Le 3 novembre 2018, en partenariat avec d’autres organismes francophones, la Fédération des parents francophones de la Colombie-Britannique animera cet événement pour consolider la transmission active de la langue française aux tout-petits, aux enfants et aux adolescents.

Enfin, 16 000 $ ont été accordés au projet Santé mentale − Trouver les bons mots et le bon espace. La Boussole offrira des ateliers en tête-à-tête et des webinaires aux parents francophones pour les aider à s’orienter dans le système de santé mentale. On leur fournira aussi des ressources pour les aider à surmonter les défis associés aux problèmes de santé mentale chez les enfants et les adolescents.

C’est un privilège pour moi d’être le ministre responsable des affaires francophones à un moment aussi important pour la croissance et le développement de la Colombie-Britannique. Il est essentiel de se servir de la langue française si l’on veut maintenir la culture unique de notre pays, d’un bout à l’autre de notre pays. La Colombie-Britannique a également une population bilingue croissante et les gens profitent effectivement des nombreuses occasions qu’offre le bilinguisme.

Les quatre programmes offerts par les bénéficiaires de cette année amélioreront des vies. Je me réjouis à la perspective de recevoir les propositions de l’an prochain, qui nous inspireront et qui tireront parti de cet excellent travail.

Chaque année pendant 5 ans, 250 000 $ seront accordés à des projets proposés par la communauté visant à améliorer les services en français et à promouvoir la vitalité linguistique de la francophonie britanno-colombienne.

La soumission de nouveaux projets aura lieu une fois par année, en janvier, et les formulaires de demande doivent être reçus au plus tard la première semaine de mars 2019 pour être admissibles dans le cadre du prochain exercice (avril à mars).

On trouvera plus de détails sur www2.gov.bc.ca.

Adrian Dix, ministre de la Santé et ministre responsable des affaires francophones

Leave a Reply