L’École secondaire Jules-Verne dans la cour des grands

Sur le terrain, Felix Todd (à droite), entraîneur-en-chef de l’équipe Jules-Verne en compagnie d’Avi Yan (en haut à gauche) et Alexandre Gangué (en bas à gauche), de l’équipe technique. | Photos prises par Keveren Guillou.

En cette paisible journée ensoleillée, à la température agréable et inhabituelle pour un mois d’octobre, sur la pelouse artificielle du parc Trillium de Vancouver, les garçons de l’École secondaire Jules-Verne se réjouissent d’une victoire historique contre un rival puissant en provenance de l’ouest de la ville, l’équipe du West Point Grey Academy (WPGA). Compte-rendu d’un périple.

La victoire des garçons de Jules-Verne face à celle du WPGA, est en soi remarquable. WPGA, l’équipe adverse est redoutable, parce que médaillée deux ans de suite aux championnats provinciaux de la Colombie-Britannique. En plus d’être qualifiée chaque année au même tournoi annuel pendant plus dix ans, WPGA est également championne indétrônable du Grand-Vancouver. Pour les garçons de Jules-Verne, ce match de demi-finale, avec une qualification automatique au tournoi provincial à Duncan, était un défi monumental à relever pour les jeunes francophones.

Les débuts vers un succès sportif

Pour rappel, le programme de soccer à Jules-Verne est dans sa 4e année d’existence avec un démarrage officiel en 2015 suite à une demande des élèves d’avoir la chance de participer dans une ligue et ce, après plusieurs matchs amicaux et tournois non officiels.

Placés dans la ligue du Greater Vancouver Independent Schools Athletic Association (GVISAA), une ligue très compétitive avec plusieurs écoles de taille similaire et du même niveau, Jules-Verne réussit à s’octroyer une victoire dans la division junior (8e-10e) lors de sa première saison. Depuis ce succès inattendu, les garçons participent chaque saison dans la division senior (11e–12e avec les tous âges permis). Ce faisant, ils ont réussi à se hisser à la première place pour une saison et en 2e position pour deux autres saisons dans le passé.

Toutefois, ce ne sera qu’en 2017, que Jules-Verne réussira à se qualifier pour la première fois au tournoi provincial de soccer en se classant en onzième place parmi les 16 meilleures équipes de la province. Cette qualification marquait aussi la première participation d’une équipe sportive francophone, celle de Jules-Verne, à un tournoi provincial.

Retour sur l’exploit des garçons francophones… sur le terrain

Au début du match victorieux, en cette matinée du 18 octobre, la tâche était ardue. L’équipe de Jules-Verne, composée d’une dizaine de joueurs juniors, n’était pas censée avoir le talent, la cohésion et l’expérience pour battre celle de WPGA. Malgré tout, quand le match commence, les garçons font preuve d’une grande technique et maintiennent une solide défense. Ils finissent ainsi la première mi-temps 0-0 et les joueurs commencent à voir la lumière au bout du tunnel. Ils étaient solides sur le plan défensif tout en jouant ensemble. Pendant ce temps, pour les entraîneurs et les joueurs, le consensus était qu’un but pouvait être suffisant pour une victoire solide. Peu après le début de la seconde moitié du match, le but tant attendu et espéré arriva. Un ballon bien centré lors d’un corner atterrissait au pied d’un attaquant de Jules-Verne pour ensuite entrer dans les filets adverses et donner ainsi aux francophones le but qu’ils cherchaient désespérément : le premier but libérateur. Le deuxième but arriva peu après. Les joueurs de Jules-Verne, qui n’étaient pas censés avoir la chance de gagner, parvenaient désormais à contrôler le jeu avec un résultat de 2-0 tandis que l’autre équipe commençait à perdre la tête.

En route vers Duncan

Le score final du match demeure 2-0, et confirme ainsi Jules-Verne comme faisant partie des équipes qualifiées pour le tournoi provincial 2018 à Duncan, en Colombie-Britannique.

Grâce à leur dévouement, leur discipline et leur persévérance, les joueurs de Jules-Verne réussissent à faire ce qu’aucune autre équipe n’avait pu faire pendant plus d’une dizaine d’années, c’est-à-dire éliminer WPGA lors de la phase de demi-finale de ce tournoi.

Mais tout n’était pas encore terminé pour l’équipe francophone. Les joueurs, fatigués de leur match victorieux le matin, devaient ensuite jouer à peine une heure après pour la coupe du Grand-Vancouver avec à la clé la chance d’être dans la poule #1 du tirage des groupes, qui leur donnerait la possibilité de faire partie d’un groupe plus favorable. Peu importe la fatigue, les pieds endoloris et les voix cassées, ils finissent par relever le défi en gagnant la finale et deviennent ainsi le premier champion du Grand-Vancouver avec un nom différent après une décennie de domination du WPGA.

Pour le tournoi de Duncan, qui va se dérouler du 1er au 3 novembre, Jules-Verne fait partie des équipes favorites pour remporter la coupe provinciale. Mais ça ne sera pas facile car il y a plus de huit à dix équipes qui peuvent dire la même chose. Il ne faut pas oublier que ces seize équipes sont parmi les seize meilleures d’un tel niveau dans la province.

Pour en savoir plus sur les suites de cette belle aventure sportive de l’équipe de Jules-Verne à Duncan, nous vous invitons à nous retrouver dans les médias sociaux et le site web du journal La Source.

www.thelasource.com
www.facebook.com/thelasource www.twitter.com/thelasource

Alexandre Gangué est un finissant de la promotion 2018 de l’École secondaire Jules-Verne à Vancouver.

Leave a Reply