Le groupe S.U.C.C.E.S.S. de la C.-B. fait partie des quatre fournisseurs nationaux retenus par Ottawa pour offrir des services avant l’arrivée des immigrants au Canada

Pour le gouvernement fédéral, les services d’établissement avant l’arrivée seraient un élément clé du programme d’immigration du Canada. Ces services fourniraient aux nouveaux arrivants, y compris aux réfugiés, des renseignements et du soutien en matière d’établissement pour les aider, avant leur arrivée, à prendre les décisions adéquates à propos de leur nouvelle vie au Canada. Afin de contribuer en amont à la prestation de ces services, Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) va fournir un financement de 22,4 millions de dollars à S.U.C.C.E.S.S., un organisme basé à Vancouver, qui est spécialisé dans l’accueil et l’insertion des immigrants en Colombie-Britannique. La primeur dans cette annonce d’Ottawa, c’est que pour la première fois ces services d’établissement seront donnés aux nouveaux arrivants avant leur arrivée au Canada

S.U.C.C.E.S.S. fait donc partie des quatre fournisseurs de services qui offriront de l’orientation, des services d’aiguillage et des renseignements au niveau national avant l’arrivée à des clients de la catégorie de l’immigration économique et du regroupement familial. L’organisme offrira des services en ligne et des services en personne à l’étranger, y compris des services complets et du soutien spécialisé pour des groupes de clients et des catégories d’immigration en particulier (comme les jeunes et les personnes LGBTQ2S+).

S.U.C.C.E.S.S. a également été choisie afin de fournir des services d’emploi généraux en ligne, y compris des renseignements sur le perfectionnement des compétences générales et sur le milieu de travail au Canada.

Pour le ministère d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC), son financement annoncé le 3 janvier 2019 fait partie du programme renouvelé de services avant l’arrivée d’IRCC, pour mieux contribuer à l’intégration économique et sociale des nouveaux arrivants tout en permettant aux candidats à l’immigration d’avoir directement accès à l’information et aux services dont ils ont besoin grâce à un processus simplifié et de proximité.

A noter également que pour la francophonie britanno-colombienne et celle d’ailleurs au Canada, cette nouvelle initiative de prestation de services avant l’arrivée se fera aussi en français dans le cadre d’un modèle de partenariat de collaboration.

Seront offerts aussi des services d’emploi généraux ou liés à une région ou à une profession afin d’accroître les possibilités d’emploi.

Par ailleurs, le nouveau programme va encourager les nouveaux arrivants à faire une demande de permis d’exercice avant leur arrivée, tout en orientant les potentiels candidats vers les services d’établissement fédéraux et provinciaux au Canada.

Selon le ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, Ahmed Hussen,« cette offre de services aux nouveaux arrivants avant même leur arrivée au Canada serait un élément essentiel d’une intégration réussie. Ces services vont aider les nouveaux arrivants à prendre des décisions le plus tôt possible dans le processus d’immigration sur la vie qu’ils souhaiteraient avoir au Canada.»

Du côté de la haute direction de S.U.C.C.E.S.S., l’organisme britanno-colombien , se réjouit d’avoir été choisi comme fournisseur de services avant l’arrivée dans le cadre de cette nouvelle annonce de services. Et d’ajouter que « depuis 2008, notre Projet d’intégration et d’engagement actifs (PIEA) a fourni des services d’établissement avant l’arrivée à plus de 14 800 nouveaux arrivants au Canada » indique Queenie Choo, présidente-directrice générale de S.U.C.C.E.S.S.

Dans la même veine, pour la dirigeante de l’organisme vancouvérois cette annonce du ministre réaffirme le travail que le PIEA a accompli et va être un autre moyen de pouvoir venir en aide à un plus grand nombre encore de nouveaux arrivants en partenariat avec IRCC, le ministère fédéral de l’immigration pour les prochaines années.

Pour rappel, au mois de mai 2018, IRCC a lancé un processus de déclaration d’intérêt afin de solliciter des propositions pour les services d’établissement avant l’arrivée auprès des clients de la catégorie de l’immigration économique et du regroupement familial ainsi que des francophones. Seize fournisseurs de services expérimentés bénéficiant de feuilles de route éloquentes et de solides partenariats ont été choisis pour fournir des services virtuels et en personne à de nouveaux arrivants de partout dans le monde, y compris des réfugiés, avant leur arrivée au Canada. Ces services d’établissement avant l’arrivée ont commencé le 1er janvier 2019. Le financement pour ces 16 fournisseurs de services jusqu’en 2023 s’élève à 113 millions de dollars. Le Canada finance les services avant l’arrivée depuis 1998. Si, au début, ces services étaient offerts uniquement aux réfugiés, leur clientèle a été élargie en 2001 pour comprendre les immigrants n’ayant pas le statut de réfugiés.

A noter que des services en personne seront offerts dès 2019 en Chine, en Inde et aux Philippines, et un projet pilote de services en personne en français sera lancé au Maroc.

Leave a Reply