Deux décennies de passion et de partage autour de la musique folk/roots

Photo de The Bills

Vingt ans d’amitié, cinq albums et de nombreux prix musicaux en poche, quel est le secret de longévité du groupe The Bills ? Ils seront à découvrir ou redécouvrir dans le cadre du festival April in Paris, qui pendant trois jours rassemble au St James Hall les meilleurs groupes gipsy jazz des environs.

Entretien avec le bassiste Scott White, de retour au pays après avoir vécu de nombreuses années en Europe.

L’aventure commence à la fin des années 90 quand les cinq amis se retrouvent à Victoria pour faire de la musique ensemble. La composition du groupe a beaucoup évolué au fil des ans, avec des départs et des retours, Scott White (basse) partant vivre plusieurs années en Allemagne par exemple. Mais la formation actuelle est la même depuis dix ans maintenant. Au début elle jouait principalement des reprises de musique traditionnelle folk pour s’amuser : musique des Caraïbes, Espagne, musique celtique, ou d’Europe de l’Est. Graduellement, les musiciens ont évolué vers des pièces originales, principalement composées par Chris Frye (guitare et chant), Mark Atkinson (mandoline et percussion) et Adrian Dolin (piano et accordéon). Richard Moody (violon) amena également des influences tziganes en incorporant du fiddle, sorte de violon qui se porte sur le coude ou la poitrine et non au menton.

« Chris Frye est généralement le chanteur principal, et chaque autre membre pose ensuite sa voix en harmonie », explique Scott White.

Un véritable quintette dans la création de nouveaux morceaux

Le dernier album Trail of Tales, par contre, est une collaboration intégrale, où chacun des cinq musiciens a apporté ses idées et sa propre influence, liée au fait qu’ils ont tous d’autres projets musicaux en cours. Cet album a été enregistré « à l’ancienne » : ils ont loué un studio pour une dizaine de jours et travaillaient jour et nuit, soit aux enregistrements, soit aux arrangements.

« J’ai une anecdote sur la genèse du titre Trail of Tales », annonce le bassiste.

Lors de la session d’enregistrement, ils prirent deux jours de pause pour donner un concert en Alberta. Alors qu’ils improvisaient sur de nouvelles compositions dans leur chambre d’hôtel après une journée de relâche, de magnifiques aurores boréales ont éclairé le ciel, les aidant à trouver l’inspiration pour des paroles sur lesquelles ils planchaient depuis plusieurs jours.

Les Bills partagent plus de vingt ans de musique et d’amitie. | Photo de The Bills

« Nous devions enregistrer un nouvel album l’hiver passé, mais notre emploi du temps nous en a empêché. Ce sera donc probablement pour l’hiver prochain » s’enthousiasme Scott White.

Le secret de plus de vingt ans d’existence

Le bassiste confie que leur secret de longévité vient de leur amitié et leur respect mutuel « nous nous nourrissons l’un l’autre, c’est très gratifiant de pouvoir jouer avec des musiciens aussi talentueux et à l’écoute des autres. Ça inspire le respect et pousse à être à chaque fois meilleur ».

Le groupe a une grande expérience de la scène et a beaucoup tourné, au Canada et en Europe. Mais combiner leurs cinq ordres du jour surchargés devient un défi faisant que le groupe préfère maintenant privilégier les représentations locales, principalement dans l’Ouest Canadien ou en Californie. Les musiciens aiment particulièrement s’amuser sur scène et n’hésitent pas à laisser part à de l’improvisation lors de leur performance. Le fait qu’ils se connaissent très bien, et qu’ils ont tous des affinités avec le Jazz, aide à proposer un concert différent à chaque fois, en décontraction et spontanéité. Scott White décrit une analogie entre la synergie qu’il y a dans leur groupe et une équipe de basketball « comme sur un terrain, chacun a un rôle défini à jouer », explique-t-il. « Mais parfois il s’avère qu’il faille prendre un tir ou aller à l’anneau pour marquer le point décisif ».

Ainsi Scott White décrit leur formation musicale, comme étant « un collectif fort avec des grandes qualités individuelles ayant tantôt un rôle solo, tantôt un rôle d’accompagnement. Et nous prenons toujours du plaisir à jouer ensemble et à partager la scène après toutes ces années ».

Pour plus d’information sur The Bills, visitez le site www.thebills.ca/

Pour plus d’information sur le concert, visitez le site www.roguefolk.bc.ca

Leave a Reply