Si ces rues pouvaient parler

L’idée lui est venue pendant une visite guidée. L’été dernier, Carmel Tanaka prenait part à une visite de Strathcona, un quartier de l’est de Vancouver. Le thème portait sur la croissance et le développement de la communauté noire de ce quartier. Mme Tanaka s’est rendu compte que les endroits visités, les rues, mêmes certaines des maisons, étaient les mêmes que les lieux visités lors d’un parcours précédent, qui, lui, portait sur la communauté juive. La différence ? Une autre perspective culturelle. Elle s’est ensuite demandé, pourquoi ne pas créer une visite qui met en valeurs ces différentes communautés ?

Des élèves de 8e année de l’école Lord Strathcona en 1948.

Carmel Tanaka est l’une des fondatrices de Cross Cultural Strathcona Walking Tour. Résidente de Vancouver, ses origines sont japonaises et juives. Ses ancêtres ont survécu l’Holocauste et l’emprisonnement des
Japonais-Canadiens.

« Je cherche toujours un moyen de combiner mes ethnies, » avoue-t-elle.

Une initiative de base

Le thème de la visite guidée est « l’éducation », un sujet d’intérêt pour toute communauté mais
aussi, quelque chose qui les réunit. Un endroit en particulier est l’école primaire de Strathcona.

« Chacune de nos communautés a fréquenté cette école, » explique Mme Tanaka. Un aspect historique important de cette école est que, durant les années 1920 et 1930 alors que les écoles à Victoria séparaient les étudiants asiatiques des étudiants blancs, les professeurs à Strathcona n’ont pas emboîté le pas. Ils ont protesté et les étudiants n’ont pas été séparés.

« Vous pouvez voir dans la photo de classe que toutes les communautés sont ensemble. Le seul groupe qui n’est pas là est celui des Japonais qui étaient alors emprisonnés, » confie Mme Tanaka.

La visite guidée débutera à l’école primaire. Les participants continueront vers Jewish Strathcona, ensuite un arrêt près de la communauté italienne, suivi par Hogan’s Alley, Chinatown, le centre-ville Est et se terminera à l’école de la langue japonaise. Là, les participants auront la chance de profiter d’un éventail culturel plus large.

Dépossession et déplacement

L’afflux d’immigrants a façonné le quartier de Strathcona. Plusieurs communautés y ont vécu. Au fil des ans, la communauté a subi plusieurs changements.

« Il existe des thèmes de dépossession et de déplacement qui ont, à un moment ou un autre, affecté ou déplacé les communautés, » explique Mme Tanaka.

La construction du viaduc Georgia a détruit un bloc de ville entier, affectant négativement les résidants noirs du quartier. Épargnée, la communauté chinoise utilise toujours leur école de la langue chinoise, un lieu qui sera visité durant le circuit.

Mme Tanaka espère que cette première visite offerte par Cross Cultural Strathcona fournira l’occasion de recevoir plus de soutien et de continuer, même la rendre encore plus importante a l’avenir.

« Au début, on voulait que ce soit quelque chose de plus, de continuer la conversation, » dit Mme Tanaka « Nous aimerions maintenant collaborer avec d’autres communautés ».

Car selon elle, la diversité est l’aspect le plus intéressant de la visite.

Un investissement communautaire

La Cross Cultural Strathcona Walking Tour aura lieu chaque dimanche de mai. Petit hic, tous les billets sont déjà vendus. Et par deux fois. Les organisateurs avaient bien ajouté des places après la première vente, mais la deuxième ronde s’est vendue aussi vite.

« On savait qu’on avait quelque chose de spécial, » remarque Mme Tanaka. Les visites durent à peu près deux heures et le trajet passe par dix points de repère qui sont importants pour les communautés noires, juives, chinoises et japonaises. Il y aura un guide représentant chacun de ces groupes. Il était vraiment important que ce soient les membres qui parlent au nom de leur propre communauté. »

Ce projet fait partie de la célébration du mois du patrimoine asiatique de Vancouver et du mois du patrimoine juif du Canada, qui, tous deux, ont lieu au mois de mai.

Ce dernier projet s’intègre parfaitement aux célébrations.

« C’est une occasion de trouver le croisement de toutes nos iden-
tités, » confie Carmel Tanaka.

Pour plus d’information, visitez www.strathconawalkingtour.eventbrite.com

Saviez-vous ?
Carmel Tanaka se spécialise dans l’organisation d’évènements qui visent à protéger et à célébrer différentes cultures. Elle été nommée l’une des « 18 under 36 » par Jewish Independent grâce à son travail de bénévole à Victoria, où elle a organisé un événement durant le « Holocaust Awareness Week » qui a réuni les diverses communautés sur le campus.

Leave a Reply