EcoCity 2019, la ville de demain se construit aujourd’hui

Tous les deux ans, le sommet mondial éco-city se tient dans une ville à la pointe des politiques environnementales.

Du 7 au 11 octobre, c’est au West Building du Vancouver Convention Centre qu’elle aura lieu. Dans la logique qui sous-tend ce genre d’évènement, on notera qu’il est impossible de trouver les affiches ou les tracts traditionnellement distribués pour la promotion. Tout, du choix des lieux aux voyages des intervenants est fait pour qu’il soit éco-compatible.

Vers une ville plus verte

Ecocity a pour but d’exposer les enjeux auxquels font face nos villes, de nous proposer des idées et des solutions de façon à régler des sujets aussi divers et délicats que le réchauffement climatique, le prix et la qualité des logements, la réduction des gaz à effet de serre, le renouvellement des infrastructures urbaines, l’énergie propre et bien d’autres encore. Au total, 294 présentateurs se relaieront cinq jours durant pour présenter les diverses interventions, ateliers, dont Sharon Gil, coordinatrice et gérante de Global Initiatives pour une utilisation efficiente des ressources en milieu urbain et membre du Programme Environnemental des Nation-Unies (UNEP) basé à Paris.

Elle explique le sens de son intervention de la façon suivante : « Notre travail consiste à observer les programmes de l’Initiative dans les villes pilotes et à analyser leur impact sur la qualité et les conditions de vie des habitants. Le but est de conduire les gens à être au centre d’une économie en circuits courts avec des émissions de carbone réduites, de la résilience, une utilisation efficace des ressources dans des villes équitables. » Mme Gil explique également qu’elle tient particulièrement à « ce que les gens comprennent la relation très forte qui doit exister entre la science et la politique. Les scientifiques et les chercheurs doivent avoir une meilleure compréhension de leur impact sur les politiques gouvernementales (…) mais aussi que les gens comprennent bien que nous nous concentrons sur le bien-être humain et une qualité de vie accessible pour tous à travers le monde »

Quant à un conseil sur la façon de changer les choses dans le monde ? « Votez pour les bonnes personnes. Choisissez les politiciens qui vont s’investir dans les infrastructures et les réglementations qui privilégieront l’environnement. Une ville est une construction politique (…) La politique est un instrument puissant pour faire avancer la cause de la durabilité écologique »

Ecocity 2019 aura lieu à la Place du Canada à Vancouver.

Le changement s’incarnant à tous les niveaux, et dans toutes les générations, une association des jeunes écologistes de Vancouver, City Hive, envoie cette année l’une de ses co-fondatrices au sommet : Tesicca Truong. « Les jeunes doivent voter et préparer leur avenir, car ce sont eux qui vivront le plus longtemps avec ». Elle se fait remarquer très tôt pour son engagement civique et environnemental dans l’association, notamment pour son combat afin que les gens délaissent les bouteilles de plastique au profit de l’eau du robinet. « Tesicca est une excellente leader » explique un des membres de l’association « [elle] a une vision très claire de ce qu’elle veut pour le futur, mais sans aucun dirigisme. Elle recherche l’ouverture et le dialogue pour que l’on puisse déterminer ce qu’il sera, et comment nous y arriverons » C’est pour cela qu’elle participera au Ecocity Standards Youth Idea Jam qui prendra place au British Columbia Institute of Technology.

Ecocity sera divisé en quatre pôles parallèles bien précis. Le premier concerne le design urbain, se concentrant sur les habitations et les transports écologiques. Le second s’intéresse plus particulièrement aux conditions biologiques et géophysiques des villes, avec pour thème la gestion des ressources, la qualité de l’air et de l’eau, les énergies renouvelables ainsi que les façons de se nourrir. Le troisième volet détaillera les enjeux socio-culturels de la révolution verte, se concentrant sur l’économie saine et équitable, la politique, l’éducation et la responsabilisation. Le dernier sera concentré sur les impératifs écologiques, comme la biodiversité,
les capacités nourricières de notre planète et la préservation de notre environnement.

L’inscription aux ateliers et aux conférences est disponible sur www.ecocity2019.com

Leave a Reply