Vers une société canadienne plus inclusive

Que signifie vraiment le mot « diversité » ? Comment la société canadienne devrait-elle gérer sa diversité croissante ? Comment la diversité affecte-t-elle les milieux de travail et les écoles au Canada ?

Gina Valle, titulaire d’un doctorat en Éducation et études multiculturelles de l’Université de Toronto, sera panéliste au webinaire Bâtir des organisations inclusives organisé par la Fondation canadienne des relations raciales (FCRR) le 11 mars à 11 h, heure de l’Est. Ce webinaire définira des actions concrètes qui pourraient aider les entreprises canadiennes à devenir plus inclusives.

« Étant donné que nos milieux de travail et nos collectivités évoluent de plus en plus au Canada, bon nombre d’entre nous essayons de comprendre ce que nous pouvons faire pour rendre ces endroits encore plus équitables, plus juste et plus inclusifs », déclare la panéliste Gina Valle.

Ce sera le point de départ du webinaire de la FCRR le 11 mars.

« Nous examinerons comment fixer des objectifs pour nos lieux de travail et comment les atteindre afin qu’ils ne soient pas intimidants », ajoute-t-elle.

Mme Valle souligne que les Canadiens doivent réfléchir à la façon de gérer la diversité à long terme.

« En tant que nation, nous devons maintenant parler ouvertement dans quel genre de Canada dans lequel nous aimerions vivre dans les 20, 30, 40 prochaines années », note-t-elle par rapport à l’avenir.

Elle est consciente des défis auxquels font face la diversité et l’inclusion au Canada. On ne peut pas dire que tout le monde croit que travailler vers un Canada plus inclusif est un objectif dans lequel il faudrait investir. Alors elle constate que la population doit également discuter de la façon de gérer cette réalité dans les milieux de travail et les collectivités.

Gina Valle, panéliste au webinaire Bâtir des organisations inclusives.

En ce qui concerne l’enseignement aux enfants et aux étudiants, Gina Valle déclare qu’il est essentiel d’aider les jeunes à développer des compétences de pensée critique pour être des citoyens actifs dans un pays multiculturel comme le Canada.

« Poser la question du « pourquoi » est difficile, mais nous devons continuer à la poser et nous devons continuer à chercher des réponses approfondies plutôt que des réponses rapides », fait-elle valoir.

Elle souligne également que les médias sociaux peuvent rendre difficile pour les jeunes d’analyser des questions fondamentales sur la diversité. Elle recommande que les jeunes se lient d’amitié et recherchent la compagnie de personnes différentes, car des amitiés variées peuvent aider à remettre en question les habitudes et les idées préconçues.

De plus, faire du bénévolat et donner un coup de main dans des environnements qu’ils ne connaissent pas, comme une organisation qui travaille avec des Canadiens de milieux économiques inférieurs par exemple, ou faire de la sensibilisation dans un lieu de culte qu’ils ne connaissent pas, peut aider les jeunes à en apprendre davantage sur la diversité et l’inclusion, conclut-elle.

Gina Valle souligne que, par habitant, le Canada est l’un des pays les plus cosmopolites au monde. Elle soutient que si nous voulons créer une société juste, nos lieux de travail et nos communautés doivent participer activement à sa construction.

Le site web de la Fondation canadienne des relations raciales précise que la mission de la FCRR est « de faciliter, dans l’ensemble du pays, le développement, le partage et la mise en œuvre de toute connaissance ou compétence utile en vue de contribuer à l’élimination du racisme et de toute forme de discrimination raciale au Canada. » La Fondation canadienne des relations raciales a été constituée par la Loi sur la Fondation canadienne des relations raciales du 28 octobre 1996.

Pour plus d’informations sur le webinaire Bâtir des organisations inclusives le 11 mars, veuillez visiter www.crrf-fcrr.ca/fr/programmes-et-initiatives/webinaires/item/27210-batir-des-organisations-inclusives

Pour plus d’informations sur la Fondation canadienne des relations raciales, veuillez visiter www.crrf-fcrr.ca/frmi

Leave a Reply