La culture japonaise inspire la musique moderne de Dahaza

Dahaza, est un groupe d’artistes modernes inspirés par la culture et la musique traditionnelles japonaises qui devait jouer au Centre Nikkei avant l’annulation de son spectacle.

Le groupe de musique instrumentale Dahaza a été fondé en 2018 par des musiciens qui jouent des instruments japonais. Le groupe musical est fortement influencé par la culture et la musique traditionnelles japonaises. Un état d’esprit « d’ouverture » et la promotion d’une relation avec le Japon sont parmi les principes fondamentaux de ce groupe.

Selon leur page Facebook Daha (qui signifie vagues battantes) est le titre d’une célèbre pièce classique pour shakuhachi (une flûte en bambou longitudinale japonaise et chinoise, utilisée, à l’origine, par les bouddhistes pendant la méditation), qui représente une métaphore pour surmonter les obstacles de la vie afin d’atteindre le succès, le bonheur et finalement l’illumination. Les membres de Dahaza sont Alcvin Ryuzen Ramos, Anny Lin, John Nguyen et Nori Akagi.

L’ensemble Dahaza. | Photo de Dahaza

Alcvin Ryuzen Ramos est un compositeur et multi-instrumentiste spécialisé dans la flûte shakuhachi. Il joue également le shamisen (un instrument à trois cordes), le shinobue (une flûte traversière), et les percussions, tout en pratiquant le chant. M. Ramos est l’un des principaux enseignants et interprètes du shakuhachi en Amérique du Nord.

Anny Lin, elle, joue du taiko (percussion) et le shamisen. John Nguyen est un joueur de taiko et percussions, avec un fort accent sur la flûte shinobue. Nori Akagi est un compositeur et musicien taiko qui joue surtout le sanshin (une sorte de banjo); il est aussi chanteur.

Philosophie et objectifs de Dahaza

« Dahaza cherche à créer une musique moderne et énergique qui s’inspire fortement de la musique et de la culture japonaises », explique Alcvin Ryuzen Ramos.

« Notre philosophie est de vivre la vie avec passion, de partager notre amour des instruments de musique traditionnels japonais et de montrer le genre de belle atmosphère qu’ils créent afin de relier les gens dans un réseau symbiotique d’amour et d’harmonie », ajoute-t-il.

Photo de Dahaza

« Les plus importantes influences artistiques et culturelles de Dahaza sont la nature, (dans la musique ce serait) Eitetsu Hayashi, KODO, Ondekoza, Katsuya Yokoyama, Hiroyuki Koinuma, Shinichi Kinoshita, et Nenes, dans la culture japonaise et (dans la culture) canadienne, ce serait le rock, le jazz. Ainsi que les cultures africaines et autochtones du monde », souligne M. Ramos.

Le musicien explique que les performances de Dahaza mettent en valeur la beauté des instruments de musique japonais. « Nous espérons pouvoir donner au public l’énergie de vivre une vie plus complète et avec plus de joie et d’harmonie, ainsi que susciter un intérêt pour l’exploration de la musique et de la culture japonaises », conclut-il.

Le printemps et le « O Hanami » japonais

Un élément important des traditions japonaises au printemps est le « O Hanami ». Comme décrit par le site web du Nikkei Centre, le « O Hanami » est la tradition japonaise d’accueillir le printemps et de profiter de la beauté éphémère des fleurs de cerisier. « O Hanami » représente une célébration familiale du printemps et de la culture japonaise. Cette célébration annuelle met l’accent sur l’appréciation de la beauté de la nature.

Pour plus d’informations sur Dahaza, veuillez visiter : www.dahaza.ca et www.facebook.com/dahazamusic

Pour plus d’informations sur le Nikkei Place, veuillez visiter : www.centre.nikkeiplace.org

Leave a Reply