Quinzaine Culturelle

L’Elysian Trio : Une flûte aérienne, une harpe semblable à une fougère qui s’enroule et les rondeurs du violon : Elysian Trio forme un ensemble céleste.

« Qu’est la musique sinon un pont entre l’existence terrestre de l’humanité et son besoin de rêver et d’atteindre les cieux ? Comme son nom l’indique, l’Elysian Trio joue une musique qui nous relie à nos aspirations les plus profondes et nous fait rêver », peut-on découvrir sur le site internet de l’ensemble musical.

Vivian Chen
D’origine taïwanaise, Vivian Chen a découvert la harpe lors d’un séjour en famille à Vancouver. Elle a été impressionnée par une harpiste vêtue d’une robe de soie bleue.

Titulaire d’une maîtrise de harpe à l’Université de Colombie-Britannique, cette disciple de Heidi Krutzen (la célèbre harpiste du Philharmonia Orchestra) a suivi de nombreuses classes de maître et a séjourné à Paris en 2014 pour un stage avec Nicolas Tulliez.

L’Elysian Trio : Paul Hung, Sarah Kwok et Vivian Chen. | Photo par Julian DeSchutter

Elle a été première harpe solo à l’Orchestre symphonique de la Jeunesse de Vancouver pendant trois ans et a officié à ce même poste dans plusieurs formations artistiques vancouvéroises, dont en 2015, pour une tournée avec l’Orchestre national de la Jeunesse du Canada avec Michael Francis avant de débuter avec Elysian Trio.

Vivian Chen explore également d’autres styles comme la pop et la musique d’anime et propose aussi sa propre composition sur son site internet.

Elle conçoit Elysian Trio comme un projet artistique ouvert. Dans le site internet on peut lire : « Nous sommes aussi intéressés par le montage d’un projet interdisciplinaire avec d’autres artistes comme des danseurs et des calligraphes. »

Sarah Kwok
Sarah Kwok, née à Vancouver, manie l’alto et possède un doctorat de musique à l’Université de Colombie-Britannique sous la tutelle de David Harding.

« Nous voulons vraiment créer une contre-expérience pour notre public. Nous voulons repousser nos limites et celles de l’art et partager cela avec le plus de personnes possible », explique-t-elle, sur le site internet.

L’altiste a collaboré à de nombreux projets tels que Turning Point Ensemble, Erato Ensemble, l’Orchestre Inter-culturel de Vancouver (VICO) ou encore le Duo 101 Collective. Elle a aussi été en résidence au Centre des Arts et de la Créativité de Banff.

En dehors d’Elysian Trio, Sarah Kwok complète le duo de musique argentine Dúo Mala Yunta et enseigne à l’Académie de musique de Vancouver.

Paul Hung
Paul Hung, qui joue la flûte traversière, est né à Taiwan. Il a fait son premier concert à l’âge de seize ans au Whistler Music Festival. Il a remporté plusieurs fois le concours Kiwanis et il a décroché la bourse pour la musique Tom Lee pour Excellence de performance musicale. Il a reçu la récompense Galaxie Rising Stars de la Canadian Broadcasting Corporation et est arrivé en deuxième position du National Music Competitions en 2008.

Il a fait grande impression lors de son récital de flûte solo en 2019 aux concerts Denman sur l’île Denman. Cet élève de la flûtiste de renommée Lorna McGhee a eu l’occasion de jouer fréquemment pour des orchestres et ensembles en Colombie-Britannique.

L’harmonie du trio est proche de l’équilibre d’une toile de maître pour le flûtiste : « L’alto a des vocales plus sombres, la harpe a des notes plus célestes et la flûte s’approche plus d’un pépiement d’oiseau, et voir comment ces trois couleurs se mélangent, de voir comment le bleu et le jaune mélangés se transforment en quelque chose d’autre », explique-t-il, sur le site internet.

Le trio interprétera des pièces de Debussy, Bennett, Opatril, Kelly et Wong and Al-Zand. L’école de musique de UBC présente cette performance en ligne et en direct de la scène du Chan Centre le 3 février à midi.

www.multifaithaction.jimdo.com

Leave a Reply