Temps et mythologie

L’artiste chinois Sun Xun, né en 1980, est considéré comme l’un des jeunes artistes les plus prolifiques de sa génération et jouit d’une reconnaissance internationale. Son installation Mythological Time sera présente à la Vancouver Art Gallery à partir du 20 février.

Sun Xun étudie la gravure à l’Académie des arts de Chine et obtient son diplôme en 2005. Intéressé par les arts traditionnels, il travaille à l’encre, au charbon mais aussi à la gravure sur bois. Influencé par les gravures de Dürer, il aime le détail et la clarté émanant des œuvres du maître allemand.

Le monochrome et le contraste se retrouvent dans ses oeuvres : le noir et le blanc, le passé opposé au présent, le personnel face au politique.

Ses références, À la recherche du temps perdu de Marcel Proust ou encore Cent ans de solitude de Gabriel Marcía Márquez, transpirent, notamment pour Mythological Time, dans sa réflexion sur l’espace et le temps.

Les différentes versions de l’histoire
Issu d’une Chine minière, Sun Xun a vécu la période post-révolution culturelle et a décidé de poser un regard critique sur la façon dont le passé était conté. L’histoire est au centre de ses œuvres. Très sceptique sur les versions officielles de cette dernière, il confronte les perceptions individuelles aux discours de la nation.

Collection of the Vancouver Art Gallery, Gift of The Solomon R. Guggenheim Foundation in connection with The Robert H. N. Ho Family Foundation Chinese Art Initiative

Il aborde également la culture, la mémoire et la politique dans un univers où la réalité s’entrelace avec le rêve. Il pose également la question de la perception de la Chine à l’étranger. Sun Xun encourage la réflexion sans donner de réponse et laisse le champ libre à l’interrogation individuelle.

Les animaux et les insectes tiennent une place prépondérante dans son œuvre, au point où l’une de ses figures récurrentes est le moustique, suçant le sang des animaux comme celui des humains. L’autre grande figure est celle du magicien, symbole de l’illusion, en référence aux deux versions de la réalité de l’histoire.

Une oeuvre en mouvement
En 2006, il fonde le studio d’animation Pi à Beijing, où il crée des œuvres immergeant les spectateurs. Toujours en lien avec les arts plastiques, Sun Xun incorpore poudres de couleur, gravures ou encore encre traditionnelle dans ses films.

Ses animations pourraient se définir, bien qu’il ne soit pas vraiment possible de reléguer Sun Xun à une étiquette, comme une somme de projets. L’artiste tient à ce que chaque création soit faite à la main. Par exemple, son film Reconstruction of the Universe (2006), il a gravé plus de 10 000 pièces de bois qui ont été encrées et scannées pour créer des éléments 3D.

Ses films d’animation ont été projetés au Festival du film de Torino, au Festival international du film de Séoul, au Festival international du court métrage d’Oberhausen ou encore au Festival international du court métrage MECAL de Barcelone.

Mythological Time à la Vancouver Art Gallery
Les œuvres de Sun Xun sont exposées de façon permanente au musée Guggenheim et au Metropolitan Museum of Art à New-York ou encore au musée d’art Minsheng à Shanghai. Sun Xun avait déjà exposé à la Vancouver Art Gallery dans le cadre de l’évènement Unscrolled : Reframing Tradition in Chinese Contemporary Art en 2015.

Mythological Time nous guide dans le village natal de l’artiste, Fuxin, au nord de la Chine. Le spectateur est emmené dans une ville minière exsangue, une zone économiquement sinistrée, dans une réflexion sur le temps et l’espace.

Mythological Time date de 2016. L’installation vidéo sera présentée à côté d’une toile à l’encre de 30 mètres, pour la première fois à la Vancouver Art Gallery.

L’exposition Mythological Time sera accessible du 20 février au 22 août à la Vancouver Art Gallery.

Leave a Reply