Les maisons patrimoniales ont la cote !

Dès le tournant du siècle dernier, la ville de Vancouver alors en plein boom économique offre à la classe moyenne (familles, célibataires, immigrants…) une chance unique d’acquérir une maison ou de se la construire soi-même. Aujourd’hui, chaque quartier de la ville affiche une réalité économique et sociale bien distincte. Un nouvel engouement est ainsi né…

La traversée singulière du deuil

« À quoi ça sert de courir partout, on garde cette blessure en nous, comme une éclaboussure de boue, qui n’change rien, qui change tout ». Ces paroles de la chanson « Évidemment », interprétées entre autres par Laurence Jalbert, pourraient sublimer la définition usuelle du mot « deuil ». Tirant son origine du bas…

Au paradis des collectionneurs

Le dimanche 17 avril, le Time Travelers’ Bazaar aura lieu à Mont Pleasant, le centre de la mode alternative de la ville de Vancouver. L’Heritage Hall accueillera cet événement qui rassemblera une trentaine de collectionneurs et artisans proposant des articles vintages et éclectiques ainsi que des costumes historiques. Ce sera plus que la nostalgie d’une…

Attirance pour la différence

On pourrait penser que dans notre société de communication, les frontières se fissurent, s’effritent, s’abolissent. Qu’en est-il dans les relations de couple ? La plupart des couples, lorsqu’ils se forment, passent outre aux entraves culturelles, mais certaines disparités peuvent se renforcer au fil du temps, en se côtoyant ou face aux attentes de l’entourage. Dans…

Raconte-moi notre histoire

Depuis des millénaires, les conteurs sont considérés comme des passeurs d’histoires. Mythes, légendes, anecdotes de grand-mère ou savoir ancestral… Peu importe ! Il y a un conteur et son auditoire, unis dans une sorte de communion d’émotions, le temps d’un récit ou d’une chanson. Fred Pellerin, le « conteur agréable » de Saint-Élie-de-Caxton, enchantera Vancouver…

Parrain, marraine : un choix culturel ?

Si le jumelage entre villes est un lien atypique, Vancouver étant richement dotée avec 5 villes soeurs ou jumelles dans le monde, qu’en est-il de cet autre lien particulier, hérité du catholicisme, qui pousse certains parents à choisir un « parrain » ou une « marraine » pour leur enfant ? Est-ce une anomalie dans…

Mahjong, l’art du poker à la chinoise

Rencontre avec des joueurs vancouvérois qui lèvent le voile sur ce jeu mythique et mystérieux. Quatre joueurs, un tapis vert, et 144 pièces ornées de dragons, bambous et autres symboles de la culture chinoise. À mi-chemin entre le poker, les dominos et le rami, le mahjong est l’un des jeux de société les plus populaires…

Noces d’ici et d’ailleurs : se marier en « cultures »

C’est l’un des événements les plus marquants de la vie d’un couple : le mariage se doit d’être un instant à part, entre fête et moment sacré. Qu’en est-il pour les différentes communautés qui composent la mosaïque de la Colombie-Britannique ? Rencontre avec des professionnelles d’un secteur florissant, celui des mariages « culturels ». Selon…

Dzunukwa in Class : photo de Cole Speck montrant un homme dans une salle de cours portant un masque sculpté par Beau Dick.

L’appropriation, un art et ses dérives

Appropriation : état où sont mis deux corps qui ne peuvent s’unir ensemble que par le concours d’un troisième corps, qui dispose les deux premiers à s’unir. (dictionnaire de l’académie française, 4e édition, 1762) Dans le domaine artistique, l’appropriation est une forme d’expression de l’art contemporain développée par les nouveaux réalistes dans les années 60.…

Médias sociaux et adolescence: un impact aigre-doux

Toujours braqués sur leur cellulaire, mp3 à fond, les adolescents d’aujourd’hui ont leur propre univers. Nés avec les médias sociaux et les billets d’avions low-cost, c’est tout un rapport au monde et à ses diverses cultures et traditions, qui se développe en eux et s’impose à leur entourage.

Photo par Nicole Hanusek, Flickr

Voyager en français…

Le Français, tout le monde le sait, est un touriste difficile. Ne connaissant que sa propre langue, ou du moins considérant qu’il devrait pouvoir s’en servir facilement où qu’il se trouve, le Français en voyage s’obstine à ne pas utiliser la langue du pays qu’il visite.