L’Institut pour la citoyenneté canadienne … en quelques mots

L’Institut pour la citoyenneté canadienne vient de lancer le Projet pour la résilience citoyenne qui vise à permettre aux Canadiens et Canadiennes de reconnaître les menaces des fausses informations, de les combattre en tant que citoyens informés et de s’engager dans un discours inclusif et productif.

Notons que le Projet pour la résilience citoyenne a pris naissance chez 6 Degrés Toronto. Six Degrés est un forum mondial pour l’inclusion et un projet de l’Institut pour la citoyenneté canadienne qui rassemble des dirigeants de tous les secteurs, y compris des arts, de la société civile, du monde universitaire, du gouvernement, de l’activisme et des affaires.

« permettre de … reconnaître les menaces des fausses informations et de les combattre en tant que citoyens informés… » | Photo de l’Institut pour la citoyenneté canadienne

De plus, ce projet a été élaboré grâce à la recherche, à des sondages nationaux et à des consultations auprès de néo-Canadiens et a été rendu possible avec le soutien du gouvernement du Canada. Le public est invité à poser des questions et à faire part de leur expérience.

Pour rappel, fondé en 2005 et coprésidé par la très honorable Adrienne Clarkson et John Ralston Saul, l’Institut pour la citoyenneté canadienne (ICC) est un organisme de bienfaisance national sans but lucratif qui aide les nouveaux citoyens à s’intégrer plus vite à la vie au Canada grâce à des programmes originaux, à des partenariats et à des activités de bénévolat uniques en leur genre. L’ICC encourage surtout les nouveaux citoyens à prendre la place qui leur revient au Canada, mais en invitant aussi tous les citoyens – nouveaux ou non – à faire de la citoyenneté active une partie intégrante de leur quotidien.

John Ralston Saul. | Photo de l’Institut pour la citoyenneté canadienne

Grâce au dévouement de ses quelque 550 bénévoles à travers le Canada, l’équipe du programme Renforcer la citoyenneté de l’ICC organise des cérémonies spéciales de citoyenneté où jouent un rôle des tables rondes uniques visant à encourager les nouveaux Canadiens et les citoyens établis à tisser des liens et partager leurs expériences.

Le Laissez-passer culturel est un cadeau de bienvenue qui est remis aux nouveaux citoyens du Canada par des attractions culturelles de partout au pays. Il offre un accès gratuit à des musées, galeries d’art, sites historiques, parcs naturels et plus encore pendant l’année qui suit l’obtention de la citoyenneté. Le Laissez-passer culturel est une façon de découvrir, de ressentir et de célébrer le fait d’être Canadien.

Le Symposium LaFontaine-Baldwin invite tous les Canadiens à se joindre au dialogue national sur la citoyenneté et le bien commun.

Créé en 2000 par John Ralston Saul, coprésident de l’ICC, le Symposium LaFontaine-Baldwin propose des conférences sur les thèmes de la démocratie, de la participation citoyenne et de la citoyenneté. Le public a l’occasion de participer à des tables rondes et des discussions en ligne.

Adrienne Clarkson. | Photo de l’Institut pour la citoyenneté canadienne

Parmi les conférenciers ayant pris part au Symposium depuis son inauguration, notons Robert Lepage, Shawn A-in-chut Atleo, Son Altesse l’Aga Khan, Siila Watt-Cloutier, Adrienne Clarkson, George Elliott Clarke, Louise Arbour, David Malouf, Beverley McLachlin, Georges Erasmus, Alain Dubuc et John Ralston Saul, conférencier lors de la toute première édition.

Pour en savoir davantage sur le Projet pour la résilience citoyenne et à propos de l’ICC, veuillez visiter le site web de l’Institut. https://inclusion.ca

Leave a Reply