Le BAFF et le CJFCB signent une entente considérée historique pour la rétention des jeunes dans la communauté francophone

Dans un communiqué de presse conjoint en date du lundi 14 novembre 2022, le Bureau des affaires francophones et francophiles (BAFF) de l’Université Simon Fraser (SFU) et le Conseil jeunesse francophone de la Colombie-Britannique (CJFCB) ont annoncé s’être unis pour renforcer les occasions d’engagement en français pour les jeunes de la province.

Photo par SFU

Le BAFF et le CJFCB ont signé officiellement une entente annuelle qualifiée d’historique par les organimes qui viserait à stimuler l’engagement académique et communautaire en français en Colombie-Britannique après le secondaire.

Des objectifs partagés pour une approche complémentaire

Depuis plusieurs années, les deux structures travaillent conjointement pour proposer des activités ponctuelles aux étudiants et étudiantes d’expression française dans la province. Cette année et pour la première fois, cette entente permet d’aller plus loin dans l’offre proposée et d’officialiser la collaboration de façon durable, indique le communiqué.

« Nous sommes très fiers de ce partenariat qui reflète une confiance mutuelle entre nos deux organismes et la convergence de nos mandats. La valorisation et le développement des services offerts aux jeunes en français après le secondaire permettent l’engagement communautaire, ce qui a un impact sur le développement de toute notre communauté francophone », explique Sophie Audet, directrice générale du Conseil jeunesse francophone de la C.-B.

Des actions concrètes pour les jeunes

En alliant leurs expertises et leurs réseaux, le BAFF et le CJFCB espèrent participer davantage à la rétention des jeunes dans la communauté francophone en C.-B. après le secondaire en offrant, d’une part, une plus grande visibilité sur les programmes et cours offerts en français à SFU et en proposant d’autre part, avec les 15 membres du comité 18+ du Conseil jeunesse, une programmation annuelle complète d’activités et d’événements en français pour les 18 ans et plus. De quoi faire écho à l’appel à la collaboration de la Fédération de la jeunesse canadienne-française (FJCF) suite à la publication, le 27 octobre 2022, du rapport des États généraux sur le postsecondaire en contexte francophone minoritaire.

Notons qu’il a été recommandé, entre autres, dans ce rapport que les établissements postsecondaires en contexte francophone minoritaire et les organismes des communautés francophones en situation minoritaire prévoient des mécanismes permettant d’arrimer leurs actions et leurs objectifs respectifs visant à favoriser l’épanouissement des communautés.

Dans la même veine, il a été également suggéré dans le rapport des États généraux sur le postsecondaire en contexte francophone minoritaire, que les partenaires du secteur de l’éducation élaborent une stratégie nationale du continuum de l’éducation en français en contexte minoritaire qui permettrait aux communautés francophones et acadiennes de se familiariser avec leurs établissements d’enseignement et d’éprouver un attachement à leur égard.

Gino LeBlanc, directeur du Bureau des affaires francophones et francophiles précise que « la raison d’être du BAFF est d’assurer le continuum en éducation en français en Colombie-Britannique au-delà de la 12e année. Cette entente renforce donc le message qu’il y a une vie en français en Colombie-Britannique après le secondaire et que les jeunes d’expression française sont invités à en faire partie. » Il ajoute également que « l’identité francophone ne se forge pas simplement par l’éducation, elle se forge aussi et surtout en vivant et en rêvant en français. C’est donc un honneur pour le BAFF de s’associer avec l’équipe du CJFCB qui est l’experte dans ce domaine. »

Pour rappel, le Bureau des affaires francophones et francophiles est une entité administrative de l’Université Simon Fraser qui a pour mission de coordonner, promouvoir et soutenir le développement de programmes et cours offerts en langue française à l’Université Simon Fraser. Le BAFF organise également des activités scientifiques et culturelles auprès de la communauté pour stimuler le rayonnement d’une francophonie plurielle et inclusive, souligne-t-on dans le communiqué de presse.

Quant au Conseil jeunesse francophone de la Colombie-Britannique (CJFCB), c’est un organisme géré par et pour les jeunes. Il a pour mission de promouvoir, de développer et de représenter les intérêts des jeunes d’expression française de la Colombie-Britannique par le développement de la langue française et de la culture francophone ainsi que par la tenue d’événements jeunesse d’envergure provinciale. Notons que le CJFCB œuvre au sein de la communauté depuis 1989.

Leave a Reply