Tri-Continental : un groupe de blues sans frontières

Photo de Tri-Continental

D’abord solistes, les guitaristes Bill Bourne, Lester Quitzau et Madagascar Slim se rassemblent de temps à autre pour une tournée collective sous le nom de Tri-Continental. Leur dernier album Dust Dance (2018) a remporté un prix à l’International Folk Music Festival cette année.

Formé en 1999, le groupe musical s’inspire des musiques celte, latino, folk, root, de la musique du monde, du blues ainsi que des rythmes africains.

Les musiciens seront sur scène le 11 octobre 2019 à Victoria.

De la musique aux sons venus du monde entier

Entre 1999 et 2019, le groupe a sorti cinq albums et effectué plusieurs tournées au Canada et en Europe. Après une interruption de sept ans, le groupe est revenu sur la scène pour une série de concerts en 2016 avec des représentations dans les communautés du sud de la Colombie-Britannique.

Madagascar Slim. | Photo de Tri-Continental

Ensemble, les musiciens de Tri-Continental produisent un effet aussi unique que magique : Bill Bourne, par son talent d’improvisateur, Lester Quitzau, par le blues qu’il porte à de nouvelles hauteurs et Madagascar Slim, par sa fascination pour la tradition et l’évolution qui le met à l’avant-garde d’un nouveau son, le blues malgache.

La musique qu’ils créent leur vient d’un appétit à explorer le monde musical qui aboutit à une gamme de sons où se fondent les styles du monde, tels que la musique celtique, latine, folk, les blues et les rythmes africains.

Les musiciens

En 1970 Bill Bourne quitte l’école et s’enfuit de la maison pour devenir un célèbre musicien. En 1975, il démarre sa carrière musicale en jouant solo dans les bars de l’Alberta. Aujourd’hui, le militant pour la justice sociale, plusieurs fois lauréat du prix Juno et huit fois candidat au même prix, a atteint une renommée mondiale et est reconnu par la critique pour ses enregistrements et ses performances sur scène. Bill Bourne a un style si éclectique que ses rythmes puissants et ses chansons soul sont imprégnés de rythmes mondiaux, de blues, de cajun, de celtique, de folk, de flamenco, et de funk.

Le groupe Tri-Continental. | Photo de Tri-Continental

Madagascar Slim, récipiendaire de trois prix Juno, est un guitariste canadien-malgache de folk et de blues. Frère cadet d’un guitariste, le jeune Madagascar Slim apprend, seul, la musique sur l’instrument de son frère. Il s’inspire alors des sons de BB King, Jimi Hendrix, ainsi que des rythmes malgaches. Il étudiera la comptabilité au collège Senaca, à Toronto, mais incapable de laisser tomber la musique, il participe à la fondation du groupe folk francophone La Ridiane.

Bill Bourne. | Photo de Tri-Continental

Madagascar Slim est également membre du groupe de musique mondial African Guitar Summit, et collabore régulièrement avec la chanteuse de blues britanno-colombienne Ndidi Onukwulu.

Lester Quitzau, un homme qui se dit détendu, est également récipiendaire de prix Juno, (et en passant un pionnier de la planche à neige,) est un spécialiste de la musique « roots ». Au bout de vingt-cinq ans de composition et de spectacles, le musicien s’est forgé une solide carrière. Ce qui a commencé avec un solide apprentissage du blues dans les bars bruyants de la classe ouvrière d’Edmonton est devenu un rythme éclectique en constante évolution. Il explore à la fois les notes de musique et l’espace qui les sépare.

L’objectif du groupe est de continuer à grandir musicalement, se défiant mutuellement de créer une musique qui diffère de ce qu’ils font individuellement.

Pour plus d’information, visiter le www.caravanbc.com/2019/07/tri-continental-guitar-trio/

Vous pouvez écouter leur musique à www.tricontinentalmusic.com

Leave a Reply