Les retraités et les aînés à la rescousse des enseignants

Une aînée apporte son aide
à une élève. | Photo de The Pointe at Kilpatrick20

Dès cet automne, l’Assemblée francophone des retraité(e)s et aîné(e)s de la Colombie-Britannique (AFRACB) s’attaquera à un problème trop souvent présent dans le monde de l’enseignement en français langue seconde. En effet, elle souhaite pallier la pénurie d’enseignants détenant les compétences linguistiques adéquates pour œuvrer en immersion par la mise en place d’un projet dans la grande région de Victoria.

Jumelage et mentorat intergénérationnel et interculturel en Colombie-Britannique, ce nouveau projet de l’AFRACB consiste à jumeler des personnes aînées francophones de 50 ans et plus avec des enseignants d’immersion française dont le français est la deuxième langue. Respectivement mentors et mentorés, tous bénéficieront de cette nouvelle association.

D’une part, les personnes âgées – les mentors – participeront activement à l’expansion de la culture francophone en milieu minoritaire en plus de partager leur expérience de vie en français. Elles pourront par le fait même acquérir des connaissances pratiques venant des personnes « mentors » sur la réalité de l’immersion française en Colombie-Britannique. D’autre part, les enseignants – les mentorés – amélioreront leurs compétences orales en français et leurs connaissances de la culture et de la communauté francophone de leur coin de pays. Ils élargiront dès lors leurs horizons professionnels et personnels. En somme, mentors et mentorés développeront leur réseau de contacts et feront de nouvelles amitiés.

Tout se passe en français

S’étalant sur une période d’environ cinq mois durant le calendrier scolaire, le mentorat se fait sous forme d’activités ludiques mensuelles qui se tiennent, bien évidemment, en français, dans la région des participants. Le choix d’activités varie. Il peut s’agir d’aller voir un film en français, assister à une pièce de théâtre, aller au restaurant, prendre un café tout en conversant en français, ou bien jouer à des jeux de société. La variété des activités n’a pas de limites… pourvu que tout se passe en français ! Il faut savoir que bien que la participation soit bénévole, le projet rembourse une partie des coûts reliés aux sorties jusqu’à concurrence de 100 $, soit environ 20 $ par sortie par personne.

Le recrutement se fait avec l’aide des partenaires de l’AFRACB pour les aînés (mentors), et celle des conseillers pédagogiques responsables de l’immersion française des districts scolaires anglophones pour celui des professeurs d’immersion française (mentorés).

Bien qu’il soit à sa toute première année de réalisation, ce projet est toutefois bien présent dans d’autres provinces canadiennes : Manitoba, Alberta, Ontario, Nouvelle-Écosse et Île-du-Prince-Édouard. Ici en Colombie-Britannique, c’est grâce à une subvention de Patrimoine Canada – Volet de la Dualité linguistique, s’échelonnant sur deux ans, que ce projet a été initié par l’AFRACB, en partenariat avec l’Association canadienne des professeurs d’immersion (ACPI) et l’Association provinciale des professeurs d’immersion et du programme francophone de Colombie-Britannique (APPIPC). En instaurant ce projet, l’AFRACB souhaite qu’il puisse se poursuivre à la suite de la fin du financement.

 

Vous souhaitez prendre part à ce projet ? Rendez-vous au www.afracb.ca pour connaître les critères d’admissibilité et la procédure à suivre pour s’inscrire.

Leave a Reply