Une touche francophone au Folk Fest Vancouver

Steve Riley & The Mamou Playboys. | Photo du Steve Riley & The Mamou Playboys

Du 13 au 15 juillet prochains se tiendra la 41e édition du Folk Fest Vancouver. Depuis 40 ans, ce festival reconnu mondialement investit la plage du parc Jericho à Kitsilano pour faire découvrir des artistes folk venus du monde entier. Cette année, la scène francophone est peu représentée mais ne dit-on pas que la qualité l’emporte sur la quantité ?

Rassemblant des musiciens du monde, le Folk Festival a pour but de présenter un très large éventail des musiques traditionnelles. Mais pas seulement. Les artistes, riches d’un héritage culturel fort, composent, réarrangent et font redécouvrir la musique de leurs racines en y ajoutant de nouvelles influences mais aussi de nouvelles cultures musicales.

Les francophones infiltrent la programmation !

L’année dernière, à l’occasion du 40e anniversaire du festival, un large espace francophone avait été installé sur la plage de Jericho : une tente francophone proposait des ateliers de jam animés ! Cette zone très populaire n’a malheureusement pas été reconduite cette année, la faute notamment à « des emplois du temps qui ne s’accordent pas mais aussi à une édition plus régulière, regrette Gwen Kallio, responsable médias et marketing du Folk Fest Vancouver. On espère la retrouver dans les prochaines éditions ».

Ce sont donc seulement deux groupes francophones qui seront à l’affiche de la 41e édition du festival. Le groupe Steve Riley & The Mamou Playboys fera découvrir, principalement en anglais, la musique cadienne, ou cajun, des francophones de Louisiane, qui est un mélange des cultures française, irlandaise et espagnole. Il ne fait aucun doute que ces artistes multi-instrumentistes, maniant guitare, accordéon et violon, présenteront leurs compositions en français lors de leurs trois représentations de fin de semaine.

Quant aux cinq jeunes artistes des Poules à Colin, amis issus de familles musiciennes de Lanaudière, au Québec, ils seront les « ambassadeurs du Québec cette année », s’amuse Colin Savoie-Levac, membre du groupe. Le Folk Fest 2018 sera leur seconde édition du festival après un passage très apprécié il y a quelques années. Ils aiment notamment la « prise de risque des festivals qui veulent faire découvrir de nouvelles musiques, parfois inconnues du public ».

Si les Poules à Colin s’inspirent du patrimoine vivant de leur région natale, les artistes veulent aujourd’hui créer « la musique qu’ils ont envie d’entendre », raconte Colin Savoie-Levac. Ils piochent donc leurs idées dans les musiques « de la Bretagne (Sarah, la pianiste du groupe est d’origine bretonne), de la Louisiane et des vieilles chansons françaises ».

Grâce à leurs parents qui formaient aussi un grand groupe d’amis, les cinq artistes ont fréquenté dès leur plus jeune âge les jam sessions et les festivals québécois. Leur répertoire, tant en anglais qu’en français, sera un rendez-vous à ne pas manquer.

Une expérience musicale unique

La musique folk n’est pas simple à définir. Si elle prend racine dans la musique traditionnelle d’une culture donnée, elle est pour l’organisation du Folk Fest beaucoup plus large. « Il s’agit d’un mélange des musiques, d’éléments acoustiques et de voix. Les artistes folk partagent leur voix, leurs idées et leur musique », relève Gwen Kallio.

La responsable certifie que le festival est une riche expérience : « Il n’y a que des choses nouvelles et différentes à vivre. Tout y est question de découverte et du monde de la musique que vous n’entendrez pas sur les grandes ondes. Ce qui se passe ici est unique », assure-t-elle. Au-delà des concerts, des collaborations musicales inédites auront lieu entre des artistes qui ne se connaissaient pas avant le festival et qui vont, le temps d’un atelier, créer de nouveaux morceaux. Le Folk Fest laisse ainsi la magie de la musique opérer pour le plus grand plaisir des festivaliers !

 

Toute la programmation du Folk Fest sur : www.thefestival.bc.ca

Entrée à partir de 60 $, pour une journée au tarif prévente.

Leave a Reply