Dans les coulisses du processus d’écriture

L’écrivain Daniel Canty est arrivé à Vancouver avec une mission. « Je suis venu ici avec des livres en tête, » explique-t-il.

L’artiste, basé à Montréal, est l’écrivain en résidence au Green College, un poste qu’il occupera pendant ce semestre d’automne, où il conduira une série de conférences intitulée La Mise en livre.

« C’est un véritable cadeau de soutien, » dit-il après avoir été accueilli par le collège, situé à l’Université de Colombie-Britannique (UBC). M. Canty est l’auteur de plusieurs romans primés, mais ses intérêts ne s’arrêtent pas là. Travaillant dans les domaines du théâtre, du cinéma et du design, il écrit, réalise et créé.

M. Canty est intéressé par les arts depuis l’enfance. Il se souvient qu’en voyant son frère aîné faire des exercices d’écriture, il a voulu en faire autant.

« Je ne te fais pas marcher, j’avais peut-être cinq ans, » explique-t-il.

La carrière de M. Canty a débuté à Vancouver, où il a étudié à l’Université de Simon Fraser, faisant une maîtrise en édition. Écrivain indépendant, il part pour New York afin d’étudier le film.

Daniel Canty.

Son premier livre Êtres artificiels a été publié en 1997 et, depuis, il n’arrête pas de créer. Daniel Canty ne donne pas dans un genre particulier, préférant laisser ses oeuvres émerger et croître de leur gré.

« J’aime les mots qui s’inventent leurs propres genres, » dit-il. « Les gens ont la tendance à vouloir réduire les choses au plus connu. J’essaie de laisser les choses se passer comme elles veulent. »

« Amener les gens dans le processus »

Daniel Canty est aujourd’hui de retour sur la côte ouest pour cette résidence. « Je profite de ce temps pour revenir sur vingt ans d’être agent libre, là où j’ai fait mes débuts, » explique-t-il.

Durant sa session au Green College, il mènera trois discussions à la fin de chaque mois, chacune ayant un de ses romans de travail en cours comme point de départ.

« Ce que je suis en train de faire avec chaque discussion est d’amener les gens dans le processus, de ce qui se passe pendant l’écriture. »

La troisième et dernière installation de cette série de conférences, Civilian Birds : Literature and Image, aura comme sujet son projet Les Oiseaux civils.

Les Oiseaux civils est la continuation d’une série en ligne qui s’appelle Costumes Nationaux. Ce projet est en progrès depuis 2011. Commencé sur papier il passa au format numérique en 2014. Cette série en ligne, travail de fiction, suit les aventures d’Anatole, un correspondant en soins de beauté pour une revue, qui traverse des pays imaginaires, rapportant sur les habitudes vestimentaires excentriques des gens qu’il rencontre. En ligne, il en est à presque 72 000 mots.

« C’est une grande page qui défile sans fin, » dit-il en riant. « J’en ai fini avec le site web. Je vais continuer avec Costumes Nationaux mais sous une autre forme. »

Canty a écrit chaque chapitre sans vraiment regarder en arrière.

« Je progresse, comme le personnage principal, » ajoute-t-il.

Un roman d’aventures illustré

« C’est ma vision romanesque, un roman d’aventures illustré » explique l’auteur. « Pensez aux éditions du 19e siècle des romans comme Moby Dick et Alice au Pays des merveilles. »

Daniel Canty travaille sur ce projet avec Stéphane Poirier, un illustrateur, et Léon Lo, un designer graphique de Studio Feed, tout deux de Montréal. Ils seront présents à la conférence où ils discuteront du processus de création.

Pour la partie en ligne, les trois hommes ont fait la majorité de leur travail seuls, discutant de leur progrès soit au téléphone, par courriel ou lors de rendez-vous.

Alors que les dessins font partie intégrale du roman, dans le texte sur le site l’interface est accompagné de photos documentaires ainsi que des images du monde inventé.

« C’est comme deux brins d’ADN : la réalité et la réalité parallèle, » partage M. Canty, qui planifie d’écrire une suite pour Les Oiseaux civils, qui s’appelle L’Île du Point noir.

Civilian Birds : Literature and Image, une discussion au sujet du processus d’écriture, des mots et des images aura lieu le 26 novembre à Coach House au Green College. L’entrée est gratuite. Pour plus d’information sur la discussion, visitez le site web de Green College, et pour Costumes Nationaux et d’autres histoires, le site web de Daniel Canty.

www.greencollege.ubc.ca

www.danielcanty.com

Leave a Reply