Le thé et la lune, au Festival lunaire de la Mi-Automne

MA No.1 – The Space Between Objects, Art Performance, 2019. | Photo par Mei Wong

Une dégustation de thé, des gâteaux de lune, de la musique, de la poésie, ainsi que l’inauguration de la résidence d’un an de l’artiste vancouvérois Lam Wong sont au menu du festival lunaire cette année.

Le Festival lunaire de la mi-automne 2019 aura lieu dans la soirée du 13 septembre au Jardin Chinois du Dr. Sun Yat-Sen, au coeur de Chinatown.

Une fête sous la pleine lune
Le festival de la mi-automne, aussi appelé fête de la lune, est la deuxième plus grande fête du calendrier chinois. Forte d’un héritage de 3 000 ans, elle se déroule chaque année lors de la pleine lune du 15e jour du 8e mois du calendrier lunaire.

L’une des légendes les plus populaires autour de cette fête est l’histoire de Chang E, la déesse de la Lune. Femme du héros Hou Yi, elle aurait bu un élixir d’immortalité qui l’a forcée à fuir sur la lune, où elle se morfond sans son époux, devenu dieu du soleil. Ils sont réunis une fois par mois, lorsque la pleine lune brûle de la force de leur amour.

En leur honneur, le festival de la mi-automne célèbre la fin de la saison des récoltes, mettant l’accent sur un esprit de gratitude, de remerciement envers la nature et de réunion avec les proches. Les activités traditionnelles du festival incluent la dégustation de gâteaux de lune, une pâtisserie sucrée à base de farine de blé ou de riz et de sucre, la confection de lanternes, et le port de tenues traditionnelles. D’aucuns disent qu’il est possible de croiser la déesse Chang E elle-même, errant dans les jardins.

Ma No.1 – The Space Between Objects, Installation, 2019. | Photo par Thierry Maout

Cette année, le thème du festival est le thé, une pierre angulaire de la culture chinoise et bien plus qu’une boisson. Le maître de thé et artiste vancouvérois Lam Wong parle depuis son studio de son art et son exposition.

Le thé comme art
Né en 1968, Lam Wong a immigré de Hong Kong dans les années 80 et vit et travaille à Vancouver depuis 1998. Le Festival de Mi-Automne marque le début de la résidence de l’artiste pluridisciplinaire du design à la peinture en passant par le thé au Jardin chinois.

Membre actif de la communauté artistique de Chinatown, Mr. Wong reconnaît l’importance d’organiser un tel événement dans le Jardin chinois du Dr. Sun Yat-Sen.

« Dans la ville de Vancouver, on peut difficilement imaginer un meilleur endroit, à plus grande importance culturelle, pour organiser une cérémonie de thé chinois que le Jardin chinois de Chinatown, » confie-t-il.

Issu d’une famille vivant autour de l’art du thé depuis plus de 15 générations, Mr. Wong considère l’art comme une pratique spirituelle continue et suit la tradition de la philosophie du thé qui s’articule autour de quatre éléments : Harmonie, Respect, Pureté et Tranquillité.

« Je crois que tout commence par le respect : Respect envers le thé, les fabricants de thé, les invités et la nature, » explique-t-il.

C’est avec cela à l’esprit et pour commencer sa résidence au Jardin chinois que Lam lance deux projets : Chaji, une exposition de groupe rassemblant quatre artistes dont son père, le maître calligraphe Don Wong, et Garden Tea House, l’installation d’un salon de thé pendant une année, dans le cabinet d’études du jardin.

Le soir du festival, les visiteurs seront invités à savourer une tasse de thé chinois servi traditionnellement, et en apprendront plus sur l’art de sa dégustation. Des oeuvres en rapport avec le thé sélectionnées par Mr. Wong seront disponibles, et un service à thé Gongfu d’édition limitée (93/100) de sa création sera mis en jeu lors d’un concours de poésie.

Lam Wong, artiste en résidence dans son studio Griffin Art Project. | Photo par Thierry Maout

« Je ne me qualifierais pas de maître de thé. Je pense que tout le monde est étudiant du thé. Il y a toujours plus à apprendre, » avoue Mr. Wong au sujet des nombreuses facettes du thé, des implications philosophiques de ses oeuvres et de son statut de maître de thé.

En plus de l’inauguration de l’exposition Chaji de Lam Wong, le festival inclura des séances de musique Guzheng avec la musicienne Joyce Tan, des ateliers de confection de gâteaux de lune et de lanternes, des stations photos incluant tenues traditionnelles et lanterne géante, et un concours de poésie.

Une soirée qui promet une variété de découvertes et expériences pour toute la famille, dans un cadre historique et sous la pleine lune.

Pour en savoir plus, visitez les :

Vancouver Chinese Garden :
www.vancouverchinesegarden.com

Lam Wong : www.lamwong.com

https://teaart.ca/

Leave a Reply