Bienvenue en C.-B. | Photo par bolt of blue, Flickr

Mon idée du paradis

La Colombie-Britanique, c’est le meilleur endroit du monde ! » J’avais à peine posé les pieds à Vancouver après une absence de dix ans lorsque je fus absorbée par cette phrase.

Faire le tour du monde. | Photo par Lachian Hary, Flickr

Parcourir les pages du monde

Ma valise était prête pour ce long voyage, mais du haut de mes 11 ans, je ne pouvais pas vraiment réaliser la distance de plus de 11000 km que nous étions sur le point de traverser.

Le village international, symbole dela mosaique | Photo par Ana Chi

Le grand mélange

On entend souvent dire que Vancouver est une ville « sans culture »… Sans culture historique peut-être… Mais avec un grand sens du
« mélange social » !

Seawall, Vancouver

Ode à Vancouver

Vancouver représente plusieurs choses : une métropole urbaine de classe internationale, une terre d’accueil pour les immigrants à la recherche d’une vie meilleure et plus encore. Mais, en ce qui me concerne, il s’agit de mon chez moi avant tout.

15000 kilomètres à travers le Canada | Photo par Coralie Tripier

Le hasard fait bien les choses

Demandez à des nouveaux arrivants pourquoi ils sont venus poser leurs valises à Vancouver, et beaucoup vous donneront une réponse logique, une raison valable, comme un semblant de réflexion dans leur choix – une offre de travail, des proches, des études, un intérêt particulier pour la fameuse West Coast… Personnellement, j’y ai élu domicile par le plus beau des hasards, du haut de mes 19 ans et forte d’une expérience universitaire à Ottawa, avec une vague idée de ce qui pouvait bien m’attendre.

Photo par James Wheeler, Flickr

Presque canadienne

Par une nuit froide de décembre 2011, mon fiancé et moi étions à bord d’un bateau de croisière Chants de Noël qui avait quitté Coal Harbour quelques minutes auparavant. Il glissait le long de English Bay avec, en arrière-plan, les lumières scintillantes du centre-ville de Vancouver. Nous n’avions pas fait attention à la partie « chants » de la croisière lors de notre réservation et pensions simplement qu’il s’agissait d’une croisière avec pour thème, Noël. Si on ne nous avait pas présenté, un peu plus tard, les paroles, nous aurions eu l’air ridicule : venant de Hollande, nous ne connaissions pas la majorité des chansons que nous étions supposés chanter.

Francois Hollande. Photo par Francois Hollande, Flickr

Convictions politiques et cultures

Après quinze heures de voyage avec Air Canada, je descends enfin de l’avion et traverse l’Aéroport de Pa-ris Charles de Gaulle en direction du RER, traînant ma lourde valise derrière moi. En chemin, je passe devant plusieurs stands de presse. Le visage fermé de François Hollande apparaît sur la couverture de plusieurs magazines.

Verbatim

Je. Suis. Canadienne?

Je suis née et j’ai grandi à Vancouver. Quiconque ayant grandi dans cette ville multiculturelle sait qu’il est normal d’interagir avec des gens en provenance du monde entier.

Photo par neil1877, Flickr

Carnet de route

Vancouver. A l’origine, cette ville ne faisait pas partie de mes plans. Honnêtement je ne sais correctement la situer sur une carte que depuis trois ans, essentiellement grâce aux derniers Jeux Olympiques d’hiver qui s’y sont déroulés.

Photo par WELS.net, Flickr

Enfance à Vancouver

Ayant grandi à la fois au Canada et en Russie, j’ai pu être témoin – en tant qu’enfant et maintenant en tant qu’adulte – de la façon dont les enfants sont perçus et traités dans ces deux sociétés très distinctes. J’avais dix ans lorsque je suis arrivée au Canada en provenance de la Russie. Il m’a semblé que tout a été chamboulé en une seule nuit.