La Journée du cinéma canadien 150, 150 raisons de célébrer !

Photo de la Journée du cinéma canadien 150

Le Canada souffle sa 150e bougie cette année. Parmi les nombreux évènements soulignant cet anniversaire, un festival qui saura ravir les amateurs du 7e art se déroulera le 19 avril prochain : la Journée du cinéma canadien 150. Présentés par REEL Canada, 150 films gratuits, en anglais et en français, seront diffusés sur grand écran, en ligne ou à la télévision.

La Source s’est entretenue avec deux organisateurs du festival, Sharon Corder, directrice artistique, et Jack Blum, directeur général, qui en partagent davantage sur cette journée.

Un festival bonbon

Les organisateurs ont voulu que le festival soit avant tout un divertissement : « On souhaite que le public ait du plaisir, on a mis sur pied un festival bonbon. On ne voulait pas que les gens aient une impression de : mange tes brocolis, c’est bon pour la santé ! » C’est dans cette optique que la sélection de films offre une riche diversité d’œuvres : « On a tous les genres représentés : comédies, drames, films d’horreur, documentaires et bien d’autres… il faut juste choisir ce que l’on aime. »

L’idée d’un tel évènement a germé il y a environ 12 ans : « On a commencé par diffuser des films canadiens dans les écoles secondaires, puis à les proposer aux nouveaux arrivants qui voulaient améliorer leur niveau de langue. Devant l’enthousiasme suscité par ces projections, nous avons ouvert le festival et il a continué à grandir depuis. »

C’est grâce, notamment, à une subvention du gouvernement fédéral et à de nombreuses collaborations avec des organismes culturels tels que le VIFF (Vancouver International Film Festival), le TIFF (Toronto International Film Festival) ou Cinéma Québec que le festival de cette année a pris une ampleur grandiose pour proposer une sélection de 150 films avec plus de 1 700 évènements à travers le pays ainsi qu’à l’étranger. Jack Blum est d’ailleurs fier d’annoncer que « la Journée du cinéma canadien 150 est le plus grand festival d’un jour de cinéma au monde jamais organisé » !

Aucune excuse pour ne pas célébrer le 19 avril

L’action ne se passera pas seulement dans les salles de cinéma, mais aussi dans les écoles, les bibliothèques, sur le web et à la télévision. CBC offrira une sélection de films disponible sur son site. En Colombie-Britannique, ce sont plus de 150 évènements à travers la province qui seront organisés. À noter que pour l’occasion, le VIFF organise toute une semaine de diffusion de films canadiens ainsi qu’une soirée questions/réponses avec le réalisateur du film The Sweet Hereafter après la projection le 19 avril.

Et le cinéma francophone dans tout ça ? Un grand choix de films en langue de Molière sera aussi proposé avec des œuvres en provenance du Québec. Quand on lui pose la question sur la présence des réalisateurs francophones au festival, Sharon Corder répond sans hésitation : « Le festival se veut une représentation de la diversité que l’on retrouve au Canada, que ce soit des communautés autochtones, francophones ou autres. Le Québec a toujours eu une identité forte, qui se démarque du reste du pays, et cela se traduit dans les films réalisés dans la Belle Province. »

Scène du film Incendies. | Photo de la Journée du cinéma canadien 150

Le cinéma québécois est d’ailleurs reconnu pour sa qualité, et son rayonnement est international. Citons par exemple les films C.R.A.Z.Y ou Le déclin de l’empire américain qui seront au programme le 19 avril, ainsi que les œuvres du réalisateur primé Xavier Dolan comme Mommy ou Laurence anyways. Autant de raisons pour profiter de cette journée avec un sac de pop-corn.

Scène du film Le déclin de l’empire américain. | Photo de la Journée du cinéma canadien 150

Le centre culturel de la francophonie de UBC proposera la projection du film Incendies du réalisateur québécois Denis Villeneuve, en français sous-titré anglais. Ce film poignant relate le périple de jumeaux qui partent au Moyen-Orient en quête de leur passé pour y découvrir une histoire familiale douloureuse et surprenante. L’Alliance française de Vancouver quant à elle, proposera la projection du Film Blackbird du réalisateur Jason Buxton, en anglais sous-titré français, qui dépeint le portrait d’un adolescent mal dans sa peau qui cherche une échappatoire à son quotidien désappointant en planifiant des attaques virtuelles sur internet, sujet ô combien d’actualité !

Bonne journée du film canadien 150 !

Vous trouverez toutes les informations sur cette journée, sur les séances et sur la liste des évènements à : www.canadianfilmday.ca

Leave a Reply