Pierre Rivard, reconnu « bâtisseur » culturel au gala Trille Or 2017

Photo de Le Centre

Le gala Trille Or 2017, organisé par l’Association des professionnels de la chanson et de la musique, (APCM), a récompensé lors d’une soirée, veille de gala destinée aux représentants de l’industrie culturelle, les professionnels qui parfois œuvrent dans l’ombre. C’est à Ottawa, le jeudi 4 mai dernier, que Pierre Rivard, directeur général et artistique du Centre culturel francophone de Vancouver, s’est vu décerner le trophée Bâtisseur-Paul-Demers, premier du nom. Ce prix couronne une personne ou un organisme ayant contribué de façon exceptionnelle au cours de sa carrière à l’avancement de la scène musicale au sein de la francophonie canadienne. Soit 23 ans d’engagement pour Pierre Rivard.

Trille Or, à l’origine un événement culturel francophone ontarien, se veut désormais représentatif de la scène culturelle musicale francophone canadienne. Le concours ne cesse de s’ouvrir aux provinces : maintenant aux provinces de l’Ouest, au Québec et à l’Acadie. Et parmi les prix qui ont fait leur apparition, le prix Bâtisseur-Paul-Demers. Celui-ci rend hommage à l’auteur-compositeur-interprète Paul Demers, qui était l’un des membres fondateurs de Trille Or et l’ancien président de l’APCM. À la suite de son décès à l’automne de 2016, le symbole de cette récompense souligne l’excellence du travail de Pierre Rivard. Ce dernier a d’ailleurs félicité les autres nommés pour leurs réalisations : l’Alliance française de Toronto, la Slague de Sudbury, le journaliste et animateur
Éric Robitaille, et Pierrette et Guy Madore (Ontario).

Pierre Rivard, directeur général et artistique du Centre culturel francophone de Vancouver | Photo de Le Centre

Surpris et heureux d’avoir remporté ce prix, cette reconnaissance professionnelle met en lumière l’engagement artistique de Pierre Rivard, ainsi que le dynamisme de la francophonie à Vancouver. A l’annonce des résultats, Julia Stachowiak, présidente du conseil d’administration du Centre culturel francophone de Vancouver, précise que
« Pierre Rivard a pu permettre au public vancouvérois de pouvoir apprécier le grand talent des artistes de la Colombie-Britannique, de la francophonie canadienne, du Québec et de la scène internationale. » Ses qualités de dévouement, de passion et de travail ont contribué à faire de la scène musicale francophone à Vancouver un lieu vivant où s’apprécie « le génie créatif des auteurs-compositeurs-interprètes de la francophonie canadienne », ajoute-t-elle.

S’il est celui qui est récompensé, il n’en oublie pas de saluer le travail accompli au fil des ans par le soutien des différents conseils d’administration, par les employés, les bénévoles et les nombreux partenaires du Centre culturel francophone de Vancouver, qui ont œuvré à donner à la scène musicale francophone de Vancouver sa renommée. Parmi les rendez-vous devenus incontournables : le Coup de cœur francophone de Vancouver et les spectacles Nouvelle Scène, ou encore le Festival d’été francophone de Vancouver
(qui aura lieu cette année du 14 au 27 juin). Offrant une plus grande visibilité, ce prix
Bâtisseur-Paul-Demers l’encourage aussi à développer la porte d’entrée culturelle que peut représenter Vancouver sur la francophonie du Pacifique.

Information :

www.lecentreculturel.com

Leave a Reply