Vancouver Folk Music Festival Cette musique qui nous lie

Des spectateurs emballés par la programmation du Vancouver Folk Music Festival. | Photo de Vancouver Folk Music Festival

Plus besoin de présenter le Vancouver Folk Music Festival. Chaque année, il assure une fin de semaine de plaisirs et de découvertes grâce à une sélection d’artistes folk de premier choix et une atmosphère de partage bien à lui. Jericho Beach Park sera pris d’assaut du 13 au 16 juillet prochain pour cette rencontre qui fête son quarantième anniversaire cette année.

L’importance de cet évènement se démontre par les chiffres. L’agenda de ces trois jours musicaux prévoit quarante-huit concerts en journée et quatorze sur la grande scène, en soirée. Entre 35 000 et 40 000 spectateurs sont attendus pour applaudir plus de soixante-cinq artistes. Cette édition propose une programmation musicale enchanteresse et audacieuse, incarnée par des artistes issus des quatre coins du monde tels que Shawn Colvin, The Revivalists, Sidestepper, Jim Byrnes, La Santa Cecilia, et Roy Forbes, parmi tant d’autres. De quoi ravir les oreilles de l’auditoire.

Chris Derkson.

Gwen Kallio, la responsable marketing du festival, est sous le charme : « J’aime le mélange, l’inattendu, la découverte qui survient quand vous entendez un groupe d’Haïti, de Suède, du Congo, du Québec ou d’Australie qui joue sa musique. Parfois, vous pouvez entendre un groupe de Vancouver pour la première fois ». Il ne faut pas non plus oublier les 1 400 bénévoles qui se dévoueront pour faire vivre une expérience mémorableaux visiteurs. Des nombres impressionnants qui pourtant décrivent un festival à taille humaine.

Un festival de valeurs

Tout à fait adaptée aux familles, l’ambiance conviviale et festive peut attirer et rassembler plusieurs générations différentes. Même si la musique y tient une place prépondérante, c’est aussi par son atmosphère que le festival conquiert le cœur de la foule. « Le festival a toujours accueilli des gens aux chemins de vie de toutes sortes », explique Gwen Kallio. « Des personnes qui partagent une ouverture à de nouvelles découvertes musicales et culturelles, qui sont intéressées par les points de vue et les expériences d’artistes de différentes cultures, qui acceptent les autres comme ils sont. Cette attitude imprègne le festival et crée un sentiment particulier. »

Jim Bryson.

Imaginez-vous vous promener sur le site de Jericho Beach Park, vous entendez du bluegrass d’un côté, de la musique celtique de l’autre, et un son que vous n’aviez encore jamais entendu sur la scène devant vous. Voilà l’essence du Vancouver Folk Music Festival. « J’adore entendre ce qui se passe en Grande-Bretagne raconté par des Anglais, savoir ce que les Latinos de Los Angeles pensent de ce qui se passe dans le monde », ajoute Gwen Kallio, « Ça vous fait vous sentir relié et intéressé à votre monde d’une manière nouvelle. La musique folk est une musique essentielle, faite par des gens pour des gens, ainsi vous entendez les voix authentiques de peuples de tous les endroits du monde, de toutes les expériences de vie. »

Une année très spéciale

Il est important de mentionner que, cette année, le festival souffle sa quarantième bougie. Ajoutez-y les 150 du pays et vous obtiendrez une soirée extraordinaire qui marquera le début des réjouissances : le Canada Far & Wide : Grands Esprits. Car, pour fêter dignement ces anniversaires, les organisateurs du festival ontconcocté cette soirée d’ouverture d’anthologie, gratuite et accessible à tous. Ce concert a été élaboré avec la collaboration des festivals folk de Winnipeg, Calgary, Canmore, et Regina. Il réunit un choix éclectique d’artistes du pays reprenant à leurs façons des chansons écrites par les plus célèbres et talentueux compositeurs canadiens. On pourra notamment retrouver Cris Derksen, Mélisande [électrotrad], Katie Moore, Jim Byrnes, Choir ! Choir ! Choir ! ou encore Leonard Podolak.

Un festival en constante évolution

On ne fête pas les quarante ans d’un évènement si celui-ci reste immuable. Les organisateurs l’ont bien compris et ne se reposent jamais sur leurs lauriers. « Nous sommes dans un processus d’amélioration constant et continu, car nous avons l’intention de rendre le festival encore meilleur, année après année », confirme la responsable marketing. Le dernier projet en date est d’installer une source d’alimentation permanente sur le site de Jericho Beach Park, ce qui permettrait au festival d’économiser 70 000 $ par édition. L’installation étant coûteuse, une campagne de collecte de fonds a été lancée.

Cette année encore, Vancouver vibrera au rythme de l’énergie fédératrice et ensoleillée de ce généreux festival. Belles découvertes et coups de cœur assurés !

Plus informations sur
www.thefestival.bc.ca.

Leave a Reply