Deux soirées avec la jeune virtuose Maya Rae

La jeune artiste vancouvéroise, Maya Rae, est devenue une référence dans le monde du jazz au Canada.

La jeune chanteuse Maya Rae se produira les 10 et 11 mai à Vancouver accompagnée des musiciens locaux du groupe Terminal Station. Ces deux concerts uniques seront une occasion rare pour (re)découvrir la jeune prodige vancouvéroise.

La valeur n’attend pas le nombre des années et Maya Rae en est le parfait exemple : elle n’a que 17 ans mais elle vient déjà d’enregistrer son deuxième album ! La jeune femme est devenue une référence dans le monde du jazz sur le territoire canadien et elle a déjà joué et tourné dans l’ensemble du pays avec un premier album paru lorsqu’elle n’avait que 14 ans.

« Je suis très excitée de jouer de nouveau ici à Vancouver et de pouvoir présenter quelques chansons de mon deuxième album » explique-t-elle, « d’autant plus que c’est la première fois que je jouerai avec Terminal Station, des musiciens de Vancouver tellement talentueux ».

Une trajectoire toute tracée

Quand on l’interroge sur ses débuts, la jeune artiste Maya Rae se souvient « avoir toujours chanté et été bercée par la musique et particulièrement le jazz ». Pour autant, quelles circonstances peuvent amener une jeune chanteuse à enregistrer ses premières chansons à treize ans et à sortir son premier album (Sapphire Birds) à quatorze ?

« Ce sont essentiellement les rencontres que j’ai pu faire et le formidable soutien que la scène locale m’a apporté » répond-elle humblement. Elle n’évoque qu’à peine son talent précoce déjà largement reconnu et repéré lorsqu’elle avait dix ans et était venue interpréter des chants de Noël à la radio.

Pour autant, tout talent requiert travail et répétitions et toute la difficulté pour la jeune chanteuse est de réussir à faire cohabiter carrière musicale et études scolaires. Elle explique ainsi se trouver dans un « cursus aménagé qui permet de consacrer suffisamment de temps à la musique ». Elle est pour autant très claire quant aux objectifs fixés et ses ambitions à venir et poursuit : « J’espère pouvoir vivre de la musique, ma passion ».

Un cocktail jazz, folk, blues et pop

Lorsque Maya Rae évoque ses influences, elle cite les « grandes chanteuses comme Billie Holiday, Ella Fitzgerald ou Nina Simone, mais aussi Joni Mitchell, Carole King, ou des groupes plus pop comme les Beatles ».

Lors de la sortie de son premier album et avec la tournée nationale qui a suivi, Maya Rae reprenait essentiellement des standards et jouait ses compositions jazz. « Avec ce deuxième album, j’ai souhaité faire parler davantage la palette de mes influences et proposer aussi des choses plus folk ou blues et des compositions davantage pop » raconte la jeune artiste.

Les concerts qu’elle proposera les vendredi 10 et samedi 11 mai feront écho à cette diversité naissante. « J’ai découvert Terminal Station sur des vidéos YouTube et j’ai été impressionnée par leur énergie ; c’est exactement cette énergie que j’ai envie de retrouver sur scène pour ces deux shows à Vancouver ».

De Nashville à Vancouver

Son actualité pour les semaines et mois à venir va être marquée par la sortie et la promotion de son deuxième album original. « J’ai eu la chance d’aller l’enregistrer à Nashville, avec Steve Dawson » s’enthousiasme-t-elle. Ses compositions évoquent des thèmes qui lui sont chers et sont empreintes d’authenticité et d’espoir. Elle y ajoute une touche féministe et une certaine légèreté, reflets de sa condition de jeune femme étudiante-chanteuse.

Pour faire vivre ses chansons et l’accompagner, Maya Rae fera confiance à Terminal Station pour les deux concerts à venir à Vancouver. Elle n’a jamais joué avec eux mais la jeune fille prodige n’est absolument pas inquiète. « J’ai la chance de jouer avec des musiciens tellement talentueux que l’adaptation est toujours très facile ». Elle ajoute enfin, dans une dernière note amusée : « Ce qui est amusant et enivrant dans le jazz et la musique, c’est l’improvisation ; j’espère que nous allons surtout nous amuser ». Un plaisir de la découverte à partager avec eux et deux soirées qui s’annoncent réellement uniques et inoubliables.

Maya Rae & Terminal Station, Frankie’s Jazz Club, vendredi 10 et samedi 11 mai à 20h

Information et billetterie : www.coastaljazz.ca

Leave a Reply