Collectif aux platines !

Presque dix ans d’existence et pas une ride pour The DJ Who Gave Too Much Information. Imaginée par trois artistes, Caroline Dubois, Jacob Wren et Claudia Fancello, cette performance musicale aura lieu à Vancouver le 7 février prochain dans le cadre du festival PuSh.

L’individualisme est une erreur. C’est sur ce constat que le trio, Caroline Dubois, Claudia Fancello,
Jacob Wren, ont imaginé leur performance The DJ Who Gave Too Much Information.

« Avec Claudia et Jacob, nous avons travaillé il y a quelques années le concept d’hospitalité. L’individualisme était alors un sujet que nous abordions dans ce travail. Et il nous a semblé intéressant au point d’en faire une performance à part entière. C’est ce qui explique la naissance de The DJ Who Gave Too Much Information », commente Caroline Dubois, artiste québécoise travaillant tout à la fois dans le monde de la danse contemporaine et celui des arts visuels.

Performance intimement liée à la musique, The DJ Who Gave Too Much Information s’intéresse à tous les mouvements musicaux, sans limites de genres.

« Nous ne parlons pas que des musiques actuelles », souligne l’artiste.

Entre mémoire et histoires

Le collectif d’artistes a imaginé un spectacle autour d’un tourne-disque et d’une collection de disques vinyles. Ils soulèvent ainsi l’histoire attachée à chaque disque. Des œuvres musicales qui se retrouvent
ainsi présentées sur des étagères une fois passées sur le tourne-disque.

Caroline Dubois, Jacob Wren et Claudia Fancello, le collectif à l’origine de The DJ Who Gave Too Much Information. | Photo de Le DJ chante 2001, par Mathieu Chartrand

« Nous explorons la musique par le biais de leurs auteurs. Il est intéressant de voir que pour certains artistes très connus, les gens ne savent pas toujours qui sont les musiciens, le producteur ou encore les personnes qui oeuvrent dans l’ombre. L’identité de la musique est ainsi liée à une seule personne, comme par exemple Madonna. A l’inverse on va avoir des groupes de musique très connus, mais impossible de nommer les membres de ce groupe », précise Caroline Dubois.

Sous forme de dialogue entre les artistes et avec le public, The DJ Who Gave Too Much Information se veut être une performance interactive et vivante. Les DJs font appel aux souvenirs et aux références de chacun.
Caroline Dubois, Claudia Fancello et Jacob Wren racontent tour à tour une histoire personnelle liée à une musique ou un artiste en particulier, ou partagent ensemble un même souvenir. La performance artistique devient mouvante et en constante évolution.

Un concept qui plaît à tout le monde

Plutôt minimaliste, le concept sur lequel repose The DJ Who Gave Too Much Information permet de toucher un large public.

« Notre banque de vinyles et notre concept ont évolué au fil des années. Nous nous sommes rendu compte que le spectacle plaisait à tout le monde. Tout à la fois aux intellectuels et amateurs d’art ou de musique
ainsi qu’aux néophytes. A chaque performance, notre narration se transforme. Nous parlons d’histoires de toutes sortes, politiques, culturelles, religieuses ou plus personnelles. A chaque représentation nous ajoutons de nouveaux disques et on ne se lasse jamais », s’amuse Caroline Dubois.

Elle qui a fait le pari avec Claudia Fancello de poursuivre la performance jusqu’à la mort.

La clé du succès ?

La longévité de The DJ Who Gave Too Much Information pourrait s’expliquer par la cohésion du groupe fondateur. Le projet est nourri en permanence par le trio d’artistes. Ils se servent de leurs propres compétences. Jacob Wren est metteur en scène et écrivain originaire de Toronto, Claudia Fancello, née à Vancouver, a étudié la danse contemporaine et le breakdance féminin tandis que Caroline Dubois est issue de la danse et des arts visuels. Les artistes effectuent des recherches avant de se rendre sur les lieux de représentation de The DJ Who Gave Too Much Information. Eléments géographiques, historiques, culturels, la performance s’inspire du lieu où elle se trouve et cherche à étoffer sa matière première. Et Vancouver n’échappe pas à la règle. La ville aura donc aussi droit à sa propre histoire.

 

Y aller : The DJ Who Gave Too Much Information,

le 7 février au Western Front Society,
303 Est 8th Avenue à Vancouver.
Spectacle à 19 h. Site web : www.pushfestival.ca

Leave a Reply