Early Music Vancouver : une femme prend la tête de l’organisation

La soprano canadienne Suzie LeBlanc deviendra, le 4 janvier, la nouvelle directrice artistique et générale d’Early Music Vancouver (EMV). Elle est ainsi la première femme à prendre cette place depuis la fondation de l’EMV en 1970.

Artiste de renommée internationale, Suzie LeBlanc revient à Vancouver après une première invitation honorée en 1984, pour une représentation en compagnie de l’ensemble Musica Secreta de Montréal.

« J’aborde cette chance d’écrire le prochain chapitre de la vie d’EMV avec beaucoup d’enthousiasme et pleinement consciente des responsabilités qui m’incombent », déclare-t-elle.

La cantatrice revient à Vancouver mais cette fois côté coulisses pour prendre la tête d’Early Music Vancouver. L’organisation a été fondée en mai 1970 et n’avait jamais eu de femme à la fonction de direction.

« Nous traversons une période chargée de défis, mais aussi de grandes occasions », souligne-t-elle. « J’ai très hâte de bâtir sur les fondations solides d’EMV et de son excellente réputation pour imaginer de riches aventures inspirantes tant pour les artistes que pour le public. Tout au long de ma carrière, j’ai tenu à faire découvrir le travail des femmes compositrices et à mettre en lumière les voix méconnues de l’histoire musicale […] ». La soprano a aussi eu l’occasion de superviser le travail de jeunes artistes autochtones qui cherchent à établir des liens entre les chants et leur culture et leur musique ancienne.

Suzie LeBlanc, soprano canadienne. | Photo par Tara McMullen

Une passionnée de musique
Connue pour être une passionnée de musique ancienne, Suzie LeBlanc impressionne par son parcours professionnel. Elle s’est produite sur les plus grandes scènes européennes (parmi lesquelles le Concertgebouw, De Nederlandse Opera, le Vienna Konzerthaus, le Wigmore Hall, et aux Proms de Londres) et plus largement mondiales. Elle a aussi côtoyé les plus grands comme Ton Koopman, Sigiswald Kuijken, Richard Egarr, John Toll, Emma Kirkby, Rachel Podger, ou encore Stephen Stubbs. Rentrée à Montréal en l’an 2000, elle a pu se produire avec les plus grandes formations canadiennes et américaines. Autre chiffre avec 70 enregistrements réalisés dont plusieurs ont été récompensés (un GRAMMY pour Thésée de Lully, un prix CINI en Italie pour l’opéra Orfeo by Sartorio, et un East Coast Music Award (ECMA) pour I am in need of music, consacré à l’art de la poétesse Elizabeth Bishop, récipiendaire du prix Pulitzer).

Montréal, coeur de soprano
2005 a été l’année de la création du Nouvel Opéra, fondé par Suzie LeBlanc en partenariat avec Alexander Weismann, lui-même directeur artistique du Pacific Baroque Orchestra (PBO). Le Nouvel Opéra a produit depuis des opéras baroques et contemporains à Montréal mais aussi à Vancouver ou à Berlin. Une aventure qui s’est poursuivie avec la pédagogie, chère à Suzie LeBlanc. Le Nouvel Opéra s’est ainsi donné un fort mandat d’éducation. Par exemple, des activités d’encadrement et des ateliers de formation ont été offerts à la Lunenburg Academy of Music Performance, au Centre d’arts Orford et à l’Université Mount Allison. Suzie LeBlanc était encore récemment engagée à l’Université McGill de Montréal où elle enseigne le chant et dirige un ensemble vocal à l’École de musique Schulich.

Plus d’informations sur l’Early Music Vancouver : www.earlymusic.bc.ca

Suzie LeBlanc, soprano canadienne. | Photo par Pierre-Étienne Bergeron

La musique au plus près de l’histoire
Fondé en mai 1970, l’EMV propose une approche musicale qui repose sur deux concepts clés : le souci de l’aspect stylistique et technique de l’interprétation d’époque, qu’on appelle pratique historique d’exécution, ainsi que le recours à des instruments d’époque qui sont parfois de fidèles reproductions d’originaux utilisés au moment de la composition des oeuvres.

Saison 2020/2021
Suzie LeBlanc succède à Matthew White pour reprendre les rênes de l’EMV. « J’ai fait la connaissance de Suzie à travers ses disques dont j’étais un grand amateur, et j’ai ensuite eu l’honneur de travailler avec elle plusieurs fois au fil des ans. C’est une artiste de renommée internationale qui apporte avec elle le fruit de plusieurs décennies d’expérience à un niveau très élevé dans le monde de la musique ancienne », a dit Matthew White, aujourd’hui chef de la direction du Victoria Symphony.

Suzie LeBlanc sera chargée d’assurer la suite de la saison 2020–2021, soit une série de concerts préenregistrés et diffusés en ligne sur la plateforme EMV’s Digital Concert Hall.

Leave a Reply