Mobilité réduite : Vers une meilleure inclusion sociale

Le mercredi 19 septembre aura lieu à Simon Fraser University (SFU) l’Inclusive Community Forum, un événement organisé par des chercheurs de UBC et SFU sur le thème de l’inclusion sociale. Cette discussion est l’occasion d’approfondir les réflexions sur les sujets de la mobilité, de l’inclusion et de l’accessibilité à Vancouver. Un événement qui porte la voix de minorités peu représentées.

L’insertion de personnes à mobilité réduite dépend souvent de l’acquisition d’une autonomie. Et l’autonomie peut se favoriser. Pour créer les conditions d’une authentique participation sociale des personnes en situation de handicap, les spécialistes recommandent d’instaurer une véritable accessibilité spatiale et physique, professionnelle, culturelle et sociale à la communauté.

L’Inclusive Community Forum va rendre possible cette discussion en partageant le résultat d’un projet de recherche entre UBC et SFU qui a commencé il y a 3 ans. La discussion se déroulera dans un format interactif où défis, priorités et solutions seront abordés.

Une perspective à Vancouver

Joy Cabilete vit à Vancouver depuis plus de 20 ans. Elle est en fauteuil roulant et a vu la ville de Vancouver évoluer au fur et à mesure des années. « Beaucoup de choses ont évolué dans le bon sens, et des événements tels que les Jeux de 2010 ont grandement participé à cela », confie-t-elle.

La ville de Vancouver a pris le sujet en main il y a quelques années, notamment avec l’aéroport ou les stations de métro où il est facile de naviguer avec un fauteuil. Les contributions d’hommes politiques comme
« Mike Harcourt ou Sam Sullivan, très actifs sur le sujet, ont aidé Vancouver à avancer plus vite que d’autres villes », affirme Joy.

Chercheuse à UBC et participant à l’organisation du forum, Delphine Labbé souligne que « parler d’inclusion sociale, c’est aussi et surtout aborder le sujet de l’intégration sociale de ces personnes qui vivent avec une incapacité ». En effet, il s’agit souvent de personnes qui ne peuvent pas contribuer à la société autant qu’ils le souhaiteraient. L’objectif est donc de repenser les infrastructures afin de favoriser tout type d’accès.

D’autres villes que Vancouver, comme New Westminster, ont adopté des stratégies sur le sujet afin de rendre les commerces et points clés de la ville accessibles à tous. La discussion du 19 septembre sera le moment idéal de repenser l’accessibilité et d’encourager d’autres villes à adopter une stratégie.

L’inclusion sociale bénéficie à tous

Des perspectives et des améliorations, certes, mais des défis sont toujours en vue ! Il reste malheureusement difficile d’accéder à certains lieux lorsque l’on est en situation d’incapacité. Les activités nocturnes, entre autres, restent peu accessibles.

L’aménagement des lieux et la logistique sont très souvent les principaux freins. La hauteur de certaines tables de restaurant, par exemple, ne permet pas à une personne en fauteuil roulant de se joindre à un repas. Aussi, « l’accès en priorité à certains taxis pouvant accepter des fauteuils roulants n’est pas toujours respecté, ce qui n’encourage aucunement à sortir le soir, surtout en hiver », ajoute Joy.

Joy Cabilete.

Parler d’inclusion sociale, c’est remettre aussi en question l’ordre établi. Chercheuse à SFU et également organisatrice du forum, Atiya Mahmood invite à repenser notre vision de l’accessibilité : « Quand on pense accessibilité et inclusion, le bénéfice est toujours profitable à tous ». Il est facile de l’oublier, mais ces aménagements peuvent être profitables aux personnes âgées, aux femmes enceintes ou encore aux personnes temporairement en situation d’invalidité. Delphine Labbé et Atiya Mahmood s’unissent d’une même voix : « Rendre des lieux accessibles, c’est aussi offrir la possibilité à ces personnes de joindre d’autres communautés dans lesquelles ils sont désireux d’être actifs ».

En définitive, l’Inclusive Communities Forum sera le moment opportun de reconnaître les efforts faits concernant la mobilité et l’intégration sociale. Mais il sera aussi question d’être conscient des efforts à venir afin de s’assurer que Vancouver reste un lieu où toutes les communautés se rencontrent et vivent ensemble.

Pour s’inscrire : www.eventbrite.ca/e/inclusive-communities-forum-tickets-47480465350

Leave a Reply