Trace : Une musique céleste pour une danse contemporaine autochtone

De la voie lactée aux atomes qui brûlent en eux, Trace est une invitation au voyage, celui-là même qui anime les peuples des étoiles, les Anishinaabe.

« Il s’agit d’une exploration et d’une célébration de la relation entre les constellations indigènes et le ciel, et de la façon dont ils voient le ciel, à la fois le ciel contemporain et le ciel ancien, et comment tout cela se mélange en utilisant le thème des constellations indigènes », explique Eliot Britton.

Des extraits de Trace seront diffusés en ligne dans le cadre du film More Than Dance, We Are A Movement, du 14 au 20 avril 2021, pour célébrer le 20e anniversaire des innovateurs interdisciplinaires de Toronto, Red Sky Performance.

De l’ancien au numérique

Eliot Britton, le compositeur en résidence de Red Sky Performance, a remporté un prix Dora Mavor Moore 2019 pour la conception sonore et la composition exceptionnelles de Trace.

En tant que compositeur, il s’efforce de produire une musique et des sons qui, ensemble, tissent l’histoire.

Des extraits de Trace seront diffusés en ligne dans le cadre du film More Than Dance, We Are A Movement. | Photo par David Hou

« C’est une collection artistique de thèmes qui dépeint ces thèmes comme travaillant ensemble. C’est très beau et fluide, mais ce n’est pas une progression historique linéaire », explique le compositeur.

Les transitions, d’après lui, sont l’un des points forts de la performance.

« Vous verrez quelque chose qui semble ancien, puis tout d’un coup la technologie s’y engouffre, ce qui donne un son et une impression à la fois très naturels et organiques et en même temps très numériques », remarque Eliot Britton.

Un projet de collaboration

Le compositeur ne cesse de souligner que la notion de coopération est essentielle tout au long du processus de création de Trace.

Selon Eliot Britton, Sandra Laronde, directrice générale et artistique de Red Sky Performance, a apprécié le fait qu’il puisse faire une musique suffisamment ouverte pour que les gens puissent y participer et y ajouter du contenu. Le processus de collaboration a été à la fois stimulant et gratifiant.

« Cela peut être stressant, car vous savez, lorsque vous laissez un grand trou dans l’espace que quelqu’un doit remplir, cela met beaucoup de pression sur tout le monde pour trouver une solution ensemble », confie le compositeur. « Ce sont ces dernières semaines qui sont de loin les plus intenses, lorsque toute la danse se met en place. En tant que compositeur qui avait l’habitude de tout créer à l’avance, c’est vraiment une expérience sauvage et intense de tout développer à la même vitesse que les danses ».

Il a apprécié de travailler avec des collaborateurs talentueux qui ont une voix personnelle.

« Quand je travaille avec les artistes, cela ressemble vraiment à une collaboration où je vais construire la conception sonore et les bases des morceaux de musique qui fonctionnent avec la danse, et puis il y a des artistes indigènes qui improvisent », dit-t-il.

« Le musicien Rick Sacks, qui jouait sur scène, était toujours en train d’improviser et d’ajouter des couches et des matériaux. Le fait que je crée quelque chose de fixe que d’autres personnes peuvent utiliser et transformer en leur propre spectacle pour le rendre fonctionnel pour un spectacle de danse est passionnant », partage Eliot Britton.

Un spectacle de magie

Dans Trace, le son peut être à la fois naturel et puis aussi futuriste et agressif ou doux et aérien. On y trouve une fluidité entre la technologie et les instruments acoustiques. Ces derniers sont en quelque sorte séparés, transformés et reliés aux sons produits par les humains.

Une scène de Trace. | Photo par Marc J. Chalifoux

« Les sons produits par les instruments, et ils sont en quelque sorte presque invisibles, mais on peut les rendre lentement plus visibles, un peu comme dans un spectacle de magie où l’on monte le son pour que la nature animale d’une scène devienne beaucoup plus apparente, ou bien on peut le baisser pour qu’il devienne une couche cachée en arrière-plan dont je suis le seul à connaître l’existence », précise Eliot Britton.

Cet automne, Red Sky Performance entamera sa première tournée internationale depuis la pandémie de COVID-19, et présentera Trace dans plusieurs villes des États-Unis et du Canada.

Pour plus d’informations sur l’événement More Than Dance, We Are A Movement, consultez www.dancehouse.ca

Leave a Reply