Le film « Printemps éternel » représentera le Canada dans la course pour l’Oscar du Meilleur film international 2023

Le film Printemps éternel du réalisateur, scénariste et producteur Jason Loftus aux côtés des scénaristes Masha Loftus et les frères Pearman ainsi que les producteurs Masha Loftus, Yvan Pinard et Kevin Koo, représentera le Canada dans le cadre du processus de nomination pour le Meilleur film international de la 95e cérémonie des Oscars, qui se déroulera le 12 mars 2023. Le film est produit par Lofty Sky Entertainment. L’agence de ventes internationales du film est Sideways Film.

« C’est avec beaucoup d’enthousiasme que nous annonçons que Printemps éternel a été sélectionné parmi 16 films soumis au comité de sélection pancanadien, ce dernier ayant conclu qu’il s’agissait du film ayant les meilleures chances de bien se positionner tout au long de la course à l’Oscar, qui comporte plusieurs étapes, » souligne Christa Dickenson, directrice générale de Téléfilm Canada et cheffe de la direction.

Elle poursuit en indiquant que « cette aventure représente une chance exceptionnelle pour Printemps éternel de joindre de nouveaux auditoires et offre par le fait même une occasion en or de faire valoir la grande qualité de la cinématographie canadienne. C’est pourquoi Téléfilm soutiendra l’équipe du film dans le cadre de cette prestigieuse compétition… ».

« Être sélectionné pour représenter le Canada dans la catégorie du meilleur film international pour la 95e cérémonie des Oscars est un immense honneur », indique Jason Loftus, réalisateur, scénariste et producteur. « Printemps éternel est le fruit de la créativité, de la diversité et de la tolérance dont fait preuve le Canada. Grâce à l’histoire et à l’art de Daxiong, ainsi qu’au talent de notre équipe d’animation basée au Québec, nous espérons que cette histoire universelle de courage face à l’injustice et à la répression aura une résonance mondiale. »

Le film Printemps éternel a été présenté dans plusieurs festivals internationaux, et prendra l’affiche le 23 septembre prochain partout au Canada, et le 14 octobre aux États-Unis. Il s’agit d’un film d’animation documentaire et met notamment en lumière le travail de l’illustrateur de renommée internationale Daxiong.

Pour l’instant, cinq pays ont soumis leur candidature pour le meilleur film international. L’année dernière, 92 pays avaient soumis un film dans cette catégorie.

Un aperçu sur le film

En mars 2002, le signal d’une chaîne de télé d’État chinoise est piraté par des membres de Falun Gong, une association spirituelle formellement interdite. Le but de l’action est de contrer le récit mensonger mis de l’avant par le gouvernement au sujet de leur pratique. Dans la foulée, des rafles policières sont menées dans toute la ville de Changchun et le dessinateur de B.D. Daxiong (Justice League, Star Wars), lui-même adepte de Falun Gong, est contraint à la fuite. Exilé en Amérique du Nord, il est persuadé que cette action a exacerbé la répression brutale ciblant le mouvement. Mais ses certitudes sont ébranlées au contact du seul participant survivant ayant réussi à fuir la Chine, aujourd’hui installé à Séoul, en Corée du Sud. À l’occasion du 20e anniversaire du piratage des ondes de la télé chinoise, combinant des images contemporaines aux animations 3D inspirées des illustrations de Daxiong, le film Printemps éternel reconstitue cette action de désobéissance sans précédent, relaie des témoignages poignants de la persécution et tisse le récit exaltant d’une détermination inébranlable à défendre coûte que coûte les libertés politiques et religieuses.

Une scène du film canadien Printemps éternel. | Photo de Lofty Sky Pictures

Le Canada dans la catégorie du Meilleur film international (anciennement Meilleur film en langue étrangère) des Oscars

Dans l’histoire des Oscars, huit films canadiens se sont retrouvés en nomination officielle dans la catégorie Meilleur film en langue étrangère : en 2013, Rebelle de Kim Nguyen; en 2012, Monsieur Lazhar de Philippe Falardeau et In Darkness d’Agnieszka Holland (une coproduction minoritaire avec la Pologne et l’Allemagne); en 2011, Incendies de Denis Villeneuve; et, en 2007, Water de Deepa Mehta. Trois films de Denys Arcand ont également été nommés : Le Déclin de l’empire américain en 1987, Jésus de Montréal en 1990 et Les Invasions barbares en 2004, le seul film canadien à avoir remporté la statuette dans cette catégorie.

Processus de sélection pour la catégorie du Meilleur film international

A titre d’information, Téléfilm Canada coordonne et préside le comité de sélection pancanadien sans toutefois avoir le droit de vote. Ce dernier est composé d’une vingtaine de délégués qui représentent les principaux organismes gouvernementaux et les associations de l’industrie cinématographique nationale. Ce jury est responsable de choisir le film qui représentera le Canada auprès de l’Academy of Motion Picture Arts and Sciences, qui n’accepte qu’un seul film par pays pour la catégorie du Meilleur film international. Le film soumis doit avoir été produit à l’extérieur des États-Unis dans une autre langue que l’anglais et avoir été à l’affiche pendant sept jours consécutifs entre le 1er janvier 2022 et le 30 novembre 2022. Une courte liste de 15 films choisis parmi l’ensemble des films reçus sera révélée le 21 décembre 2022. Parmi ceux-ci, cinq titres seront officiellement mis en nomination le 24 janvier 2023.

Source : telefilm.ca

Leave a Reply